Quel équipement pour un Ultra Trail? Tout le matériel!

Sac, chaussures, vêtements et le reste

C'est un des grands sujets de discussion entre nous, entre coureurs, pendant la préparation et les jours précédents une course. Qu'est-ce que tu prends comme sac, quelles chaussures, est-ce que mets quelques choses dans le drop bag à la base de vie,... Quel matériel pour un Ultra Trail?

📷 Quel équipement pour un Ultra Trail? Tout le matériel! | Sac, chaussures, vêtements et le reste

Dans la foulée de l'article que j'avais écrit sur le matériel obligatoire pour l'UTMB ou bien encore la liste de mon matériel sur le Marathon des Sables, voici une liste que j'aurais pu faire il y a longtemps. En effet, j'ai déjà couru un certain nombre de trails longs et cette liste je l'ai déjà. C'est la checklist que j'utilise pour m'assurer que tout est bon à la veille de chaque course.

Dans cette liste je vais présenter ce qui est incontournable, disons ce qui est obligatoire sur la quasi totalité des UltraTrails de plus de 100km, mais aussi ce qu'on peut considérer comme optionnel ou pour le confort. Je ne suis pas un coureur élite, vous non plus sans doute, aussi on peut s'autoriser quelques suppléments de bagage.

Sur les trails de plus de 100km, il y a souvent une base vie, un endroit où on peut récupérer quelques affaires, de la nourriture, éventuellement aussi changer de chaussures ou de vêtements. Je vais aussi en parler.

Quel sac pour un ultra-trail

C'est évidemment le premier équipement auquel on va penser puisqu'il va devoir tout porter. On fera attention à quelques détails, les poches, leur facilité d'accès, et leur litrage. En effet, on va dire qu'il y a Ultra-Trail, et ULTRATRAIL :). Les contraintes varient de manière importante entre un 80km plutôt plat en avril (ex: Ecotrail), et un 170km de montagne en fin de saison (ex: UTMB...). On peut le comprendre aisément, dans le second cas il faudra pouvoir se protéger d'un éventuel gros orage en altitude, ou de la neige aux cols.

  • Pour les UltraTrails pas trop long ni trop chargé, disons un 100km en moyenne montagne, un sac de ~8l. Mon choix, le Camelbak Zephyr.
  • Pour les grands UltraTrails (UTMB, Grand Raid, Echappée Belle) un sac de ~12l. Mon choix, le Salomon Adv Skin Set 12l.
  • Je vous mets ici le sac que j'utilise ces temps-ci pour les distances plus courtes 60-80km, le Osprey Duro 6l.

Je vous renvoie vers mon comparatif/tests de sacs de trail.

Quelles chaussures pour un Ultra Trail

C'est un des sujets les plus discutés, en particulier sur les réseaux sociaux. Chacun fera la promotion de la chaussure qu'il utilise, à défaut d'avoir vraiment testé les différentes alternatives sur le marché et de pouvoir donner un avis exhaustif. Pour cela, il y a beaucoup de tests de chaussures de trail sur le site. J'ai aussi écrit un long article sur le choix d'une chaussure de trail et les différents critères à prendre en compte.

Je ne vais donc pas détailler cette partie ici, sachez juste que la chaussure devra être confortable, assez robuste, polyvalente car le terrain est en général variable. En dehors de tout ça, la chose la plus importante: avoir déjà pas mal couru avec la chaussure avant de se lancer et éviter les mauvaises surprises. Voici quelques chaussures qui selon moi peuvent convenir pour un Ultra Trail:

Quels vêtements (short, t-shirt, chaussettes, caleçon, veste)

Il faudra se concentrer sur le minimum nécessaire et en ce qui me concerne je pars léger, à savoir:

  • Un short très léger, car je n'aime pas les cuissards
  • Un tshirt très serré en première couche pour éviter les irritation et un second par dessus. Éventuellement le second par dessus est un manche longue, ça va dépendre de la météo
  • Un caleçon Saxx, la meilleure solution contre les irritations testé et approuvé (la marque ne m'a pas payé pour le dire!)
  • Les chaussettes sont secondaires pour moi. Je prends les premiers prix Kalenji

En montagne le temps change rapidement, il faut toujours s'attendre au pire même lorsque la météo semble au beau fixe. J'ai toujours au moins un bonnet et une paire de gants dans le sac, et encore plus sur un ultra où il arrivera toujours un moment où on s'en servira: en fin de nuit en sortant d'un ravito.

Quelle veste pour un Ultra Trail

La veste, toujours, c'est une question de sécurité même s'il fait beau. Il y a quand même 2 options:

Le pack hiver selon l'UTMB

Au delà d'être obligatoire et parfois demandé lorsque les conditions l'exigent, c'est avant tout une question de sécurité. Il s'agit d'un cuissard long et d'un pantalon imperméable, mais aussi d'un haut thermique à manche longue. En ce qui me concerne je préfère un pantalon long plutôt qu'un cuissard long ou un combo corsaire+manchon qui sont plus compliqués à mettre.

Ce que j'ai ces temps-ci dans mon sac

  • Le Pantalon imperméable Raidlight Responsiv MP+: Super léger et fait le job.
  • Le Pantalon Patagonia Strider Pro, très léger et facile à enfiler par dessus le short (et à retirer). Combiné avec le Raidlight Responsiv c'est très fonctionnel et plus confort que le combo minimaliste cuissard long/manchon.
  • Le manche Longue On-Running Performance Long-T. J'aime beaucoup ce manche longue, très fit et confortable. Un peu cher mais je ne le sors que pour les courses.
  • Lorsqu'il va faire très froid (disons -5° aux cols), une MicroDoudoune synthétique comme la Patagonia Nano Puff Hoody, pour la capuche surtout.

Bâtons ou pas bâtons

J'ai longtemps utilisé des bâtons, mais depuis que je filme mes vidéos je pars sans. En effet, j'aime avoir ma caméra dans la main à tout moment, au cas où, et si j'ai les bâtons je dois la ranger. Au final, je perds des opportunités d'images. C'est un choix: je n'ai pas d'objectifs de perf. Ceci-dit, oui on est beaucoup mieux avec des bâtons. En savoir plus avec mon comparatif/tests des bâtons de trail.

Frontales d'Ultra Trail

Pas la peine de prendre quelque chose de très puissant, c'est l'autonomie, le confort et la forme du faisceau qui compte. Il y a aussi la question de la frontale de secours (+ batteries en double), c'est important en dehors du fait que c'est souvent obligatoire: il m'est déjà arrivé de ne plus avoir de lumière/panne, c'est un gros soucis.

Mon choix: les frontales Stoots, avec la Kiska et la Misti avec leur jeu de batteries qui est interchangeable. Je ne conseille pas d'utiliser la Petzl Nao je pense que c'est trop gros. Par contre, j'ai beaucoup couru avec la Petzl Tikka RXP (plutôt que la Tikka Swift RL qui est un peu limite pour une nuit complète). Vous pouvez aussi tester les frontales LedLenser avec une forme de faisceau plus concentré (on aime ou pas).

Quelle montre GPS pour un Ultra Trail

J'ai déjà fait un article sur la meilleure montre GPS pou un Trail. Je vous laisse y jeter un coup d'oeil, je présente quelque modèles plutôt dédiés à l'Ultra. On parlera en particulier:

Voir aussi nos articles sur les montres Garmin, les montres Suunto.

Sécurité

C'est souvent le sujet négligé auquel on ne pensera pas à priori avant de prendre le départ. Personne ne pense à l'accident, pourtant ça peut arriver. Aussi: la couverture de survie bien-sûr. Elle est obligatoire sur toutes les courses, même si je pense que ça ne sert en fait pas à grand chose. L'effet thermique est temporaire et la combinaison gants/bonnet/veste imper-respirante est largement plus efficace.

Prévoyez une bande élasto pour pouvoir bander la cheville (parfois obligatoire), mais encore faut-il savoir le faire.

De la NOK avant le départ contre les irritations. C'est très personnel, certains coureurs n'en ont pas besoin, d'autres en font un élément de survie pour les pieds contre les ampoules. Dans non cas, c'est pour protéger le bas du dos et à l'entrejambe.

Du doliprane. Vous allez peut-être considérer que c'est une forme de dopage, ou que ce n'est pas une bonne idée de camoufler la douleur. Effectivement je ne conseille pas d'en prendre en préventif. Par contre, aucune raison de souffrir le martyr sur une fin de course à cause d'une ampoule. Attention, je parle de paracétamol en suivant les précautions d'usage, surtout pas d'Ibuprofène/anti-inflammatoire car ça peut poser de grave soucis au niveau des reins. Sur ce sujet, lisez avec précaution car je ne suis pas médecin et ce que vous prenez n'engage que vous. Demandez confirmation à un spécialiste.

Vivre de course / nourriture

Sur les courses de courtes distances, disons jusqu'à 60km, je ne m'arrête aux ravitos que pour faire le plein d'eau. J'y mange peu, et je ne mange en général ce que j'ai pris avec moi dans le sac. Sur les longues distances en revanche je m'appuie beaucoup plus sur les ravitos pour m'alimenter et surtout parce qu'il est difficile de partir avec 40h de barres dans le sac.

Lorsque j'ai le temps, où que j'y pense, je prépare mes propres boules de mixtures de noix-noisettes-amandes avec un peu de miel et du beurre salé. C'est une tuerie. Sinon, je suis assez peu exigeant et les barres énergétiques proposées par les marques spécialisées me conviennent. En terme de quantité, je mange l'équivalent d'une barre entre chaque ravito, et du salé au ravito.

Note: je ne bois plus de coca et je mange peu de sucré aux ravitos.

Lorsqu'il fait très chaud je prend des pastilles de sel / minéraux avec moi pour compenser les pertes du fait de la transpiration mais surtout pour assimiler l'eau qu'on boit toujours en quantité. 1 pastille de trucs electrolytes entre chaque ravito, sachant qu'on trouve toujours du salé sur les courses.

Flasques ou Poche à eau

Une des questions qui revient le plus souvent lorsqu'on se met au trail: flasque ou poche à eau. Si vous êtes sur cette page qui concerne le matériel pour un Ultra Trail c'est que vous n'êtes pas un débutant. Pour moi, il n'y a pas vraiment de débat: les flasques offre plus d'avantages que la poche à eau. Beaucoup plus simple à remplir, plus de modularité, une perception direct de ce qui reste dans les flasques.

Evidemment, on peut être limité en volume (2x500ml). J'ai rarement eu besoin d'une poche à eau, la seule fois c'était lors d'une course de 100km dans le désert, l'UltraMirage. On peut éventuellement préférer cette option sur les Off mais même dans ce cas on trouve toujours une fontaine dans un village ou un torrent de montagne.

Flasque 600ml Hydrapack

Flasque 600ml Hydrapack

Pour ma part j'ai toujours une troisième flasque dans le dos au cas où. Sachant aussi qu'il est rare d'avoir besoin de plus de 1.5l d'eau lorsqu'on gère correctement. J'utilise des Hydrapack 600ml, ce modèle précisément ci-dessus. Hydrapak c'est la marque qui fabrique les flasques pour Salomon, un gage de qualité disons. Cela me donne 1.2l + 0.6l de capacité.

Que mettre dans le drop bag?

Sur toutes les courses qui dépassent ~100km l'organisateur permet aux coureurs de récupérer un sac de délestage. A mi course, ou un peu après on pourra récupérer un peu de matériel qu'on aura pris le soin de préparer. Pour ma part c'est souvent assez léger

Barres céréales

Comme au départ de la course où j'ai prévu de l'ordre de 1 barre pour chaque ravito (pour consommer entre chaque ravito), je recharge pour la 2ème partie de la course.

Un tube de NOK

Pour en remettre une couche!

Vêtements secs de rechange

  • Paire de chaussures, si éventuellement vous hésitez entre 2 modèles différents au départ de la course. Le cas échéant, vous pourrez changer de chaussures à mi-course. Cela peut aussi être confortable si vous essuyez une grosse pluie de trouver une paire de chaussures sèches.
  • Paire de chaussettes. Pour les même raisons que ci-dessous, si en plus vous souffrez d'ampoules, pouvoir repartir les pieds au sec est un vrai confort. Il m'arrive même de prendre une paire en plus dans le sac de course lorsque la météo annonce une pluie passagère. Pouvoir remettre des chaussettes sèches n'est pas un luxe.
  • Caleçon + T-Shirt. Ici, c'est vraiment une question de confort. C'est assez rare que je change de short/t-shirt, le gain en dehors du gain psychologique, est négligeable selon moi.
  • Manche longue + pantalon long au cas où (froid ou pluie). Ici en revanche, j'aime avoir un manche longue de rechange car lui a une fonction thermique importante. Pouvoir repartir dans le froid avec un vêtement sec est important.

Batterie pour la montre GPS

Une batterie supplémentaire pour donner un coup de recharge à la montre GPS. On s'arrête souvent au moins 30min à la base vie d'un Ultra, ça permet de bien recharger la montre. Certains coureurs portent la batterie dans leur sac et rechargent en courant,: c'est plus intéressant pour les modèles anciens qui n'ont pas l'autonomie des montres plus récentes. Attention, regarder de près les caractéristiques de votre montre, certaines ne peuvent pas être rechargées lorsqu'elles enregistre une trace, d'autres oui mais avec une astuce. Cela dépend des marques des montres GPS: Suunto, Garmin, Polar ou Coros.

Conclusion

En guide de conclusion je liste ci-dessous les différents articles disponibles sur le site qui complète ce que je viens d'aborder: