Le test de la Suunto 9 Peak, un produit excellent et équilibré !

Le renouveau Suunto ?

La Suunto 9 commence à dater, et la marque n'arrive pas à se séparer de ce chiffre NEUF. C'est ainsi que plusieurs modèles sont apparus depuis la première version, de la Baro (ou sans baro) à la Titanium nouvelle version. La dernière nouveauté de la marque aurait sans doute mérité un nom dédié, histoire de valider le renouveau que cette Suunto 9 Peak semble augurer. Voici le test dans le détail de la Suunto 9 Peak !

📷 Le test de la Suunto 9 Peak, un produit excellent et équilibré ! | Le renouveau Suunto ?

Caractéristiques Suunto 9 Peak

  • Poids 52g
  • Dimensions 43 x 43 x 10.6 mm
  • Prix catalogue 699€

Usage: Pour les Ultra Trails et les épreuves d'endurance longue, excellente autonomie
Points forts: Design, autonomie au top
Points faibles: Pas de carto
Note: 4.5/5

Vous le savez sans doute, je fais beaucoup de veille, et j'aime présenter les nouveautés lorsqu'elles sont attendues. Chez Suunto, nul ne peut dire qu'on ne commençait pas à s'impatienter du peu de nouveautés produites. Il y a bien eu la Suunto 7 l'année dernière, mais enfin tout le monde n'est pas Garmin avec sa capacité à enchainer les gammes.

Note : je trouve que la concurrence comme Polar (Polar GritX) ou Coros (Coros Pace 2) un chouïa plus dynamique. Voir aussi le test de la Suunto 9 Peak par RunMag.

A la suite d'une malencontreuse fuite d'information en provenance de l'autorité de certification américaine FCC (la Federal Communications Commission s'occupe de valider la mise sur la marché des outils de télécommunication), cela faisait déjà plus d'un mois que nous savions qu'une Suunto 9 Peak arrivait. En cherchant un peu sur le net j'avais réussi à trouver quelques visuels préfigurant, sans doute, ce que la marque allait nous annoncer au début de juin 2021.

Prise en main de la Suunto 9 Peak

Un certain style cette Suunto 9 Peak

Les informations indiquent clairement que cette nouvelle montre est plus compacte et plus fine que son prédécesseur. Je pose ci-dessous les dimensions :

  • La Suunto 9 Baro : 50 x 50 x 16,8 mm
  • La Suunto 9 Peak  : 43 x 43 x 10.6 mm

On gagne ainsi environ 6mm d'épaisseur ce qui est conséquent, et bienvenu, car je trouvais la Titanium un peu épaisse (la Suunto 9 Baro Titanium est d'ailleurs la montre la plus épaisse du moment). Elle est aussi plus compacte, moins volumineuse au poignet. Elle gagne aussi près de 30g pour descendre à 51g. La photo un peu plus bas dans l'article qui montre les deux modèles juxtaposés est bluffante, à l'avantage de la Suunto Peak.

Aperçu de la Suunto 9 Peak au poignet

La Suunto 9 Peak est aussi disponible en bleu foncé, comme c'est aussi le cas sur la Suunto 9 Baro Titanium que j'ai testé.

Différences Suunto 9 Titanium / Suunto 9 Peak

Je me suis livré, plus bas, à un petit comparatif entre les deux modèles. De ce que j'ai pu voir, la partie logicielle est très proche du fait de la mutualisation de la plateforme Suunto (synchronisation classique désormais). Notons cependant que la Suunto 9 Peak est équipée d'un oxymètre qui permet d'évaluer l'adaptation à l'altitude, et que seule la Peak peut-être mise à jour par bluetooth. Pour le reste, la Peak dispose évidemment aussi du système FusedTrack qui vise à réduire au maximum l'utilisation du GPS.

Pour plus de précisions : Lisez le comparatif entre la Suunto 9 Baro et la Suunto 9 Peak.

Autre spécificité intégrée sur les deux montres, le mode Tour qui offre en théorie jusqu'à 170h d'autonomie avec le GPS "activé". Attention cependant, ne comptez pas vous en servir en course, pour prendre une trace ou évaluer la distance parcourue. C'est avant tout un outil de navigation ponctuelle, pour de la prise de cap ou de la progression entre POIs.

On notera aussi quelques autres nouveautés, comme la gestion de l'éclairage qui est différent (c'est un des points faibles de la précédente Suunto 9 je trouve), avec une gestion automatique de la luminosité en particulier.  Aussi, pour les gens pressés comme moi, ou qui oublient toujours de recharger leur montre, une charge rapide de la batterie : 100% en 1h.

Les 2 montres Suunto 9 : Peak et Baro Titanium

La  Suunto 9 Baro à gauche, et la Suunto 9 Peak à droite. On voit ici clairement la différence visuelle entre les 2 variantes de la Suunto 9.

Les différences entre les deux modèles "du moment" chez Sunto sautent aux yeux. La lunette, ici en titane dans les deux cas, est encore plus épurée sur la Peak. On lui trouve même plus de finesse du fait de la suppression du biseau qu'on peut voir sur la Suunto 9 Baro Titanium (lire mon test) à gauche. Autre point, les boutons de la montre ont une forme très différente, allongée sur la Suunto Peak. On peut dire que cette nouvelle version est carrément réussie, j'aime beaucoup. J'étais déjà séduit par la Titanium, que je préfère par exemple à la Garmin Fenix 7 ou la Garmin Enduro, mais cette Suunto 9 Peak est encore plus stylée.

Différences entre les 2 Suunto 9 Peak et Baro. Le capteur cardio

Les différences sont encore plus visibles de dos. Le capteur cardio est complétement différent, comme le bracelet d'ailleurs. Je n'ai pas regardé dans le détail les diodes utilisées, elles sont en tout cas positionnées différemment. Leur nombre reste le même : 4.

Autre chose, qui m'énerve comme souvent, il semble que le connecteur pour le chargeur soit différent. Si vous aviez investi dans 2 chargeurs pour votre ancienne Suunto 9, vous pouvez les oublier ici.

Autre point, le bracelet. Les marques font des "essais" ces temps-ci. Il y a évidemment le Silicone utilisé par toutes les marques mais que je trouve peu robuste (problème de longévité). On a vu apparaitre, ou revenir, le nylon qui avait disparu des rayons. C'est Coros qui l'a monté la première fois, je crois sur la Coros Pace 2, puis très récemment Garmin avec la Garmin Enduro (à mon avis le meilleur bracelet du moment). Ici, Suunto semble hésiter puisque ce sont 2 bracelets forts différents proposés à 1 mois d'écart.

La Suunto 9 Peak vue de profil
  • Suunto 9 Titanium : bracelet en nylon avec 3 boucles de maintien, que je trouve un peu rugueux et pas très confortable
  • Suunto 9 Peak : bracelet en silicone avec une sorte de clips de maintien à l'extrémité. A tester.

Pour plus de précisions sur la Suunto 9 Peak et les différences avec la Suunto 9 baro : Lisez le comparatif entre la Suunto 9 Baro et la Suunto 9 Peak.

La mise à jour logicielle directement en bluetooth

On le voit depuis une certain temps déjà chez les marques de montres et bracelets connectés, les mises à jour logicielles de la Suunto 9 Peak se font désormais automatiquement via l'application, en bluetooth. C'est très bien, moi qui ne suit pas trop du genre à m'occuper de cela.

Un nombre assez dingue de profils sportifs

La marque annonce 80 profils sportifs. A vrai dire, je ne les ai pas comptés, mais on pourra si on le souhaite faire du SoftBall, du Kite, de la Boxe, du Paddle et même "Majorette". Evidemment dans mon cas ça se limite à running, trail, randonnée, ski, vélo et raquettes à neige. Globalement.

Le plus intéressant, surtout, c'est qu'on peut customiser un de ces profils au choix, en le renommant et modifiant le contenu de chaque écran disponible pendant l'exercice. Pour couronner le tout, on peut associer à ce nouveau profil une gestion de l'autonomie spécifique, elle aussi customisable. Voir ci-dessous.

Une gestion et customisation de l'autonomie plutôt bien vue

La montre propose par 4 "modes" par défaut, qui selon qu'elle active ici où là, le cardio, le bluetooth, l'écran de manière continue ou non, ou que le GPS soit précis, offrent une autonomie différente. Ainsi :

  • Le Mode Performance : la montre est taquet, tout est activé, et l'autonomie est "limitée" à ~ 25h
  • Le Mode Endurance : autonomie ~50h. la montre déactive le cardio, le bluetooth mais laisse l'écran activé;
  • Le Mode Ultra : Jusqu'à 120h en prise de trace GPS, en laissant écran éteint au maximum
  • Le Mode Tour : Jusqu'à 170h, avec le GPS disponible seulement pour de la navigation.

Enfin, on peut surtout créer son propre mode, en choisissant ce qu'on souhaite activer ou non, puis l'associer à son profil sportif dédié.

Un outil de création et suivi itinéraire au top

La Suunto 9 Peak ne dispose pas de cartographie embarquée, à la différence de la Fenix 7. Pour certains, disons pour ceux qui recherchent une montre totalement outdoor, c'est rédhibitoire. En ce qui me concerne, je trouve que ce n'est pas nécessaire, car en situation outdoor un peu engagée il faut toujours avoir un smartphone chargé d'une vraie carto en backup. En revanche, mon besoin va plutôt être de pouvoir embarquer une trace GPS et de me servir de la montre comme d'un outil de suivi d'itinéraire. Là dessus, je trouve que Suunto est au top.

Petite démo de l'intégration applicative. Il suffit d'importer la trace GPS dans l'application Suunto, ou encore mieux de créer l'itinéraire en s'appuyant sur les fameuses heatmap. L'appli s'occupe ensuite de transférer le parcours/itinéraire créer en y ajoutant les changements de direction. La montre s'occupe alors d'indiquer, d'avertir dès qu'on sort de l'itinéraire. Et ça marche super bien.

J'ai ainsi fait l'essai en testant le système dans une forêt que je connais très bien, la forêt de Meudon collée à Paris. Voici le process de création, en 3 étapes que je trouve assez parlantes. Ci-dessous :

Création d'itinéraire pour la Suunto 9 Peak

Création d'itinéraire via l'application Suunto pour la Suunto 9 Peak

  1. Etape 1 : Je décide par exemple de me rendre de Clamart à Chaville. Je clic le premier point A, puis le B, et l'application me propose le trajet le plus direct. 5.44km et 125m d+.
  2. Etape 2 : J'estime que c'est un peu court, alors je décide de déplacer les points du parcours en m'inspirant de la HeatMap (les traces jaunes ou marrons / selon la fréquentation. J'active aussi l'option "étape par étape", pour que la montre m'indique ensuite les changements de trajectoire et les intersections.
  3. Etape 3 : Je valide en cochant "Utiliser dans la montre". Et c'est tout. L'itineéraire est créé et injecté dans la Suunto 9 Peak en 5min chrono (le screenshot le prouve), le temps de tester quelques variantes sur la carte. Et le tout 100% sur le smartphone.

Le circuit est ainsi créé, il ne reste plus qu'à ce que la montre se synchronise (automatiquement). Ensuite, je n'ai plus qu'à me rendre au point de départ (que je connais), puis lancer une activité "Trail Running". Je vais ensuite dans les options et je choisis de suivre l'itinéraire que viens de synchroniser, "Test Suunto 9 Peak", et c'est parti. la montre m'indique à l'avance les changements de chemins et les virages, selon le process "Etape par étape".

Un capteur SpO2

Il faut bien suivre les évolutions technologiques, même si certains capteurs ne sont pas, selon moi, des plus pertinents. C'est le cas avec le SpO2 qui mesure le taux de concentration de l'Oxygène dans le sang. En temps normal, on est quasiment à 100%. On s'en sert ici pour mesurer  l'acclimatation du porteur de la montre à l'altitude.

Le capteur cardio / Suunto 9 Peak

Le cardio poignet de la Suunto 9 Peak, qui gère aussi la mesure SpO2

Une gestion des entrainements suffisante

Je ne parlerai pas de toute la partie entrainement, et des divers programmes autour de l'optimisation de la préparation. Ce c'est pas mon truc, et je pense que ce n'est pas forcément ce qu'on attend de ce type de montre, même si évidemment beaucoup d'utilisateurs utilisent les outils de coaching. Suunto propose une interconnexion avec les plateformes de suivi et de programmation d'entrainements comme training peaks ou nolio. Votre coach éventuel peut ainsi suivre votre travail et vous accompagner pendant vos préparations.

Mon avis sur la Suunto 9 Peak

Je trouve qu'on arrive à un tournant dans le secteur de la montre de sport GPS. En effet, le sujet de l'autonomie n'est plus d'actualité puisqu'on peu désormais faire un Ultra Trail complet sans aucun soucis. L'approche Suunto qui est de travailler le hardware pour un produit plus compact est probablement la bonne voie à suivre, et novateur.

La force de Suunto c'est aussi son écosystème très homogène avec son application pour smartphone. La gestion assez fine / sur mesure, des profils et de l'autonomie est bien pensée. Le système de création et suivi d'itinéraire, avec surtout le suivi étape pas étape du parcours est vraiment très efficace sur le terrain. Enfin, le fait de ne plus avoir à mettre à jour le logiciel "à la main", en branchant la montre sur l'ordi, rend la Suunto 9 Peak encore mieux adaptée dans le quotidien. Excellent produit, sans surcharge de fonctionnalités, mais allant à l'essentiel du besoin d'un traileur qui aime aussi improviser ses sorties.

Les bons plans de la Suunto 9 Peak

La montre est proposée en deux versions :

  • Le modèle en titane, plus léger, dans les coloris Granite Blue Titanium et  Birch White, en vente à 699€.
  • Le modèle en acier inoxydable pour les Suunto 9 Peak Moss Grey et All Black, en vente à 569€.

Vous trouverez ci-dessous dans le comparateur tous les bons plans proposés par les boutiques sur la Suunto 9 Peak, c'est brut de décoffrage mais à peu près exhaustif.

Fiche Technique

La Suunto 9 Peak

  • Poids 52g
  • Dimensions 43 x 43 x 10.6 mm
  • Prix catalogue 699€

Marque: suunto

La Suunto 9 Peak est à date le haut de gamme chez Suunto, plus compacte que la Sunnto 9 Baro et tout aussi performante. Jusqu'à 170h en mode tour, le renouveau en 2021. Voir plus