Le test des stupéfiantes Evadict Race Light !

En Matryx !

Evadict, sous la houlette de Thierry Breuil, est en train de mettre un gros coup d'accélérateur dans le milieu des chaussures de trail. Après une Evadict Race Ultra qui a beaucoup séduit (moi en tout cas) tout en restant relativement classique, voici la Evadict Race Light. Cette Evadict Race Light est une bombe jetée comme une tartiflette dans un ravito du Marathon du Mont-Blanc, une chaussure de compétition rivalisant sans aucun souci avec le modèle iconique du milieu, la Salomon S/Lab Sense 8 SG. Voici mon test détaillé, argumenté de quelques images pour vous montrer qu'en plus elle a du style.

📷 Le test des stupéfiantes Evadict Race Light ! | En Matryx !

Caractéristiques Evadict Race Light

  • Poids 225g
  • Prix catalogue 90€
  • Drop 4mm
  • Talon 16mm
  • Méta 12mm

Usage: Pour les courtes distances et les coureurs alertes et habitués aux chaussures légères
Points forts: Qualité, fit/maintien, accroche, poids, prix...
Points faibles: Je ne vois pas
Note: 4.75/5

Voir les détails sur le site Decathlon

Intro

Il manquait sans aucun doute une chaussure de compétition chez Decathlon. Il y avait bien une Kaleji KipRun Race il y a quelques temps, mais rien qui pouvait séduire les forts compétiteurs. Plus récemment, je l'ai d'ailleurs testée et j'en pense beaucoup de bien, la marque nous proposait les Evadict Race Ultra. Une paire présentée pour la performance longue distance mais que j'estime plutôt pour les courses courtes, disons jusqu'à 60-70km.

La Evadict Race Light vue de côté

La Evadict Race Light, avec oh surprise un joli logo MATRYX®

J'ai donc eu la chance de tester cette toute nouvelle Evadict Race Light avant son lancement. Sur le papier, c'est un modèle pensé pour la perf, avec un poids annoncé à 225g (taille standard) que j'ai validé sur ma balance à 245g en pointure 43. C'est tout à fait en phase avec une Salomon S/Lab Sense 8 SG, la chaussure directement visée chez la concurrence. C'est vraiment quelque chose de nouveau chez Decathlon, soufrant toujours un peu d'un complexe devant les marques spécialistes épaulées par l'image que leur donne le marketing et les champions. En effet, Kilian, François et Xavier ne courent pas en Evadict. Je crois pourtant, cette fois-ci, que nous avons une chaussure qui n'a absolument rien à envier aux autres.

Technologie

La technologie du moment dans le trail c'est le Matryx. Sur route il y a la plaque carbone pour courir comme Eliud Kipchoge, mais dans les sentiers on voudra ce tissu composite polyester/aramide à la fois super résistant, léger et respirant. J'ai eu l'occasion de jouer avec différentes chaussures de trail en matryx, je suis fan.

Les chaussures de Trail en Matryx (toutes sur Journal du Trail)

Evadict Race Light, les crampons

La semelle. La Race Light utilise la même gomme que la Race Ultra. Le dessin des crampons est également le même.

La semelle intermédiaire en EVA Light est complétée du concept Up'Bar, une tige en Pebax qu'on peut voir affleurer sur les flancs de la chaussure (sur l'intérieur). le système, emprunté aux modèles route KipRun comme les KipRun KS Light ou KipRun UltraLight, est censé apporter plus de dynamique à la relance. C'est une des différences entre les deux Evadict Race (Ultra et Light), les Race Ultra disposant d'une semelle Kalensole plus amortie (et plus épaisse). Par contre, la semelle externe est la même, même dessin de crampons et même gomme. Avant de commencer le test, je sais déjà que l'accroche de la chaussure sera bonne, j'avais beaucoup aimé les Race Ultra sur ce point.

Test Statique

Test des Evadict Race Light, emplacement pour ranger les lacets

Sur le dessus de la chaussure, un emplacement pour ranger les lacets. Je le trouve plus pratique que celui des Salomon (ou d'autres marques) qui sont en général placés sur le haut de la languette.

En regardant la chaussure d'un peu plus près, on constate qu'il y a un sympathique souci du détail. Le pare pierres à l'avant est décalé, asymétrique, pour effectivement protéger l'intérieur de la pointe où on tape le plus souvent. La languette est aussi ergonomique, fine certes, mais adaptée à la forme du coup de pied. C'est marginal mais cela montre un désir particulier de bien faire.

Comparaison Evadict Race Light / Evadict Race Ultra

Comparaison entre la Evadict Race Light à gauche et la Evadict Race Ultra à droite. La Race Light est plus fine, évidemment, mais conserve des caractéristiques similaires et en particulier un avant du pied relativement large/confortable pour ce type de produit "affûté".

On notera aussi un emplacement pour ranger les lacets, à mi hauteur de la tige. J'utilise assez peu ce genre de truc, souvent je glisse les lacets contre la languette lorsqu'ils sont trop long. En tout cas j'aime assez peu le système "à la manière" Salomon ou comme sur les Race Ultra sur le haut de la languette. Ici sur les Race Light je trouve que c'est beaucoup plus pratique et fonctionnel.

La chaussure est facile à chausser, elle s'ouvre facilement, c'est simple à enfiler. J'insiste là dessus car les derniers modèles "performance" que j'ai récemment testés (S/Lab Pulsar, TNF Vectiv Flight et même la On CloudUltra) avaient un véritable problème à ce niveau. Les structures en chausson permettent en effet de réduire l'intrusion de gravillons dans la chaussure, mais au détriment du confort de chausse.

Evadict Race Light, le talon et les infos de drop et terrain

Drop de 4mm, 16mm au talon, 12mm sur l'avant, crampons de 5mm

Une fois en place, le pied est particulièrement bien maintenu. La Race Light possède un SUPER FIT. Je suis pourtant difficile sur ce point, j'ai le pied relativement fin mais haut sur le coup de pied. je me sens souvent trop serré au niveau de la languette. Ici aucun problème, au contraire. Les lacets s'ajustent comme il faut, la tige, les flancs sur les cotés fixent et maintiennent le pied fermement sans pour autant trop le serrer. Cela présage d'une excellente tenue de route, en dévers surtout, et de la précision nécessaire lors de la pose du pied. On parle d'un modèle de compétition.

Voir la fiche de la Race Light sur le site Decathlon

Test Terrain

Cette Evadict Race Light a été pensée pour le coureur compétiteur qui recherche du dynamisme et le maximum d'efficacité sur des courtes distances. Selon le chef de produit la chaussure a été pensée pour des distances maximales de 40km. Cela pose clairement le sujet, on a un produit typé perf, pour des séances d'entrainement rapides, pour travailler la technique, typiquement pour les KV et autres "courses de montagne" comme on l'entend dans la nomenclature de notre sport. Cela signifie donc une chose : la chaussure est radicale, c'est à cela qu'il faut s'attendre.

Test des Evadict Race Light, comportement en descente

La zone à l'avant de la chaussure, à la pliure des métatarses. C'est là que la Matryx joue (jouera) son rôle, on l'attend évidemment au tournant. C'est à cet endroit, en ce qui me concerne, que les chaussures ont tendance à s'user. Pliure, pressions diverses. Il faudra suivre les retours d'expérience.

Bien entendu la chaussure tape. Un peu. Mais seulement un peu car en réalité la présence des crampons de 5mm compense la finesse de la semelle (16mm au talon). Je retrouve les sensations offertes par ce genre de produits sur les sentiers techniques. On perçoit assez finement le terrain, c'est agréable, cela permet de jouer, d'être précis. Je ne les ai pas poussées très loin, je ne suis pas un foudre performant, mais je vois très bien son potentiel. Il faut aussi clairement avoir confiance en ses chevilles mais c'est le propre des modèles de compétition.

Test des Evadict Race Light, drop 4mm

Drop 4mm !

La semelle, la gomme disons, et le dessin des crampons est aussi très efficace. Je ne l'ai pas testée sur tous les terrains (terre, roche, humide, gras), mais s'il s'agit de la même technologie que celle des Race Ultra (c'est le cas je crois), je peux vous le dire : c'est efficace. J'ai du faire 250km en Evadict Race Ultra pendant le confinement n°2, on est en sécurité.

J'aime aussi beaucoup le comportement en dévers, le maintien du pied dans la chaussure est bluffant et cela fait bien longtemps que je n'ai pas ressenti cela. Les toutes dernières Salomon S/Lab Pulsar que j'ai aussi pu tester ne sont pas aussi performantes sur ce point. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, les Pulsar sont des fusées, mais il faudra attendre la sortie de la Salomon SLAB Pulsar SG (SoftGround), avec laquelle on pourra vraiment comparer. En tout cas oui, je n'hésite pas à le dire, Cette Evadict n'a pas de complexe à avoir.

Comparaison Salomon S/Lab Pulsar / Evadict Race Light

La comparaison qu'il ne faudrait sans doute pas faire, à gauche la Formule 1 des sentiers, aka la Salomon S/Lab Pulsar. A droite la Evadict Race Light. La Pulsar est avant tout une chaussure pour courir sur terrain sec et roulant, la Evadict est plus polyvalente sur la typologie de sol. Il faudra attendre la Pulsar SoftGround, mais en l'état et en dehors de l'image de marque (oui les chaussures de Kilian c'est stylé), je préfère la Race Light. Notez aussi que les 2 sont en Matryx.

Je n'ai pas terminé le test de la chaussure. Je l'ai depuis peu et il faudra revenir sur cet article dans quelques semaines pour la suite. Je vais quand même aborder un dernier point qui peut clôre la discussion quant à la "valeur" absolue de cette chaussure. Elle est en effet absolument performante, mais ce qui tue la concurrence (oui) c'est le prix du produit : 90€.

A bientôt pour la suite!

Voir cette Evadict Race Light sur le site Decathlon

Fiche Technique

Les Evadict Race Light, le modèle PERF de Décathlon

  • Poids 225g
  • Prix catalogue 90€
  • Drop 4mm
  • Talon 16mm
  • Méta 12mm

Marque: evadict

Les Evadict Race Light sont à date les chaussures de trail les plus performantes de la marque, pour les courtes distances et les compétiteurs. 225g, drop 4mm Voir plus