Le test détaillé des Salomon S/Lab Pulsar - le must ultime!

La chaussure de Kilian à Sierre Zinal

Mais que va t-on faire de nos Sense 8 désormais si Salomon commercialise le modèle que Kilian utilise lui même à Sierre Zinal? Cette Salomon S/Lab Pulsar présage d'une re-définition complète de la gamme trail chez Salomon. Nous savons désormais qu'il n'y a aura pas de S/Lab Sense 9 et que c'est désormais la Pulsar le modèle de compétition de la marque. Voici ma présentation détaillée de ce petit bijou et le test qui va avec!

📷 Le test détaillé des Salomon S/Lab Pulsar - le must ultime! | La chaussure de Kilian à Sierre Zinal

Caractéristiques Salomon S/Lab Pulsar

  • Poids 170g
  • Drop 6mm
  • Talon 23mm
  • Méta 17mm
  • Prix catalogue 180€

Usage: Pour courir comme Kilian, pour la frime, ou pour le plaisir
Points forts: La performance ultime!
Points faibles: Aucun (ou presque)
Note: 4.75/5

Si vous suivez un peu Kilian sur les réseaux sociaux, vous savez qu'en 2020 il a tenté quelques courses sur route, en particulier un 10km en Norvège où il a "contre-performé" en 29'59". La sortie de la Salomon S/Lab Phantasm est directement corrélée à cette année où il avait envie de faire plus de "road and flat". Heureusement pour nous, Salomon ne s'est pas reposé quant au reste de la gamme S/Lab.

Voici la toute nouvelle Salomon S/Lab Pulsar que j'avais annoncée cet été en avant première. J'ai eu le privilège de recevoir un échantillon de la chaussure avant sa commercialisation. Je vous la présente ici en détail et, c'est le cas de le dire, sous toutes ses coutures.

Présentation avant test des Salomon S/Lab Pulsar

Salomon S/Lab Pulsar | le profil intérieur

La voici, toute belle et encore propre plus

Avant d'attaquer une présentation détaillée de la chaussure, je vais faire un petit point historique. Vous savez sans doute que Kilian n'utilise jamais les produits grand public de la marque mais des chaussures sur mesure. Ainsi en 2019 à Sierre Zinal (récit de ma course) il courait avec des prototypes qui ressemblaient fortement à ces S/Lab Pulsar. Elles ont évidemment un peu évolué, en particulier parce que celles qu'il porte étaient faites à son pied, mais les grandes lignes étaient déjà là: un tissu en Matryx, une tige d'une seule pièce en mode chausson, avec évidemment une très faible empreinte au sol.

Les prototypes de Kilian à Sierre Zinal 2019

Les prototypes de Kilian à Sierre Zinal 2019 Source

Kilian à Sierre Zinal en 2019 - photo Jordi Saragossa

Kilian à Sierre Zinal en 2019, il bat enfin le record de l'épreuve en 2h25'35 - photo Jordi Saragossa

Caractéristiques des Pulsar

Venons-en aux caractéristiques. La Pulsar va remplacer la S/Lab Sense 8 dans la gamme. Elle va même pousser encore plus loin le radical sur le modèle. Ce qui surprend le plus c'est le poids: annoncée à 180g, la Pulsar rend plus de 20g au modèle qu'elle remplace. C'est beaucoup, surtout que la semelle est clairement plus épaisse que celle de la Sense 8. Les chiffres sont les suivants:

  • S/Lab Sense 8: Talon 12mm, Meta 8mm, Drop 4mm;
  • S/Lab Pulsar: Talon 20.5 mm, Méta 14.5mm, Drop 6mm;

La semelle est donc plus épaisse, et de manière conséquente pour ce type de produit. Pourtant Salomon a réussi à réduire le poids. Cela s'explique de 2 manières.

  • La tige est différente, elle utilise le superbe tissu Matryx en fibres Kevlar (je crois) qu'on estime plus résistant à poids équivalent (ou plus léger à résistance équivalente).
  • Mais surtout, la mousse utilisée pour la semelle intermédiaire est nouvelle.

J'ai pu échanger avec le chef de produit Salomon là dessus, il a été décidé que la Pulsar devait être plus amortie que les séries précédentes de S/Lab Sense. C'est à la fois une demande des athlètes qui souhaitent désormais quelque chose de plus moelleux, mais aussi du marché dans son ensemble. En effet, on sait tous qu'une Sense ça tape...

Salomon S/Lab Pulsar | zoom sur le tissu + logo matryx/pulsar

Zoom sur le tissu Matryx

Parlons un peu de ce Matryx. Développé par une société française (Matryx est un produit de la société Chamatex), ce tissu, en partie composé de kevlar commence à faire sa place dans le milieu du trail. Il équipe en effet depuis quelques temps des produits comme les Hoka EVO SpeedGoat, EVO Mafate, Evo Rehi, mais aussi les Salomon S/Lab Cross. Tout récemment c'est aussi North Face qui l'a choisi pour sa Vectiv Flight que j'ai pu tester. La première fois que j'ai vu la techno c'était sur les Millet LightRush une chaussure que j'ai beaucoup aimé utiliser. En deux mots, le matryx c'est léger et résistant.

Salomon S/Lab Pulsar | vue 3/4 arrière + logo Pulsar

La Pulsar c'est aussi une nouvelle semelle intermédiaire

L'autre élément qui permet à la Pulsar d'être aussi légère, la semelle. Une nouvelle mousse qui est, je crois la même que celle de la S/Lab Phantasm (le modèle route), une nouvelle technologie appelée "Energy Surge". Je peux vous le dire toute de suite, la matière est en effet beaucoup moins dense. Vous la trouverez presque moelleuse si vous êtes un utilisateur de la S/Lab Sense 8.

La tige et le chausson

Salomon S/Lab Pulsar | la pochette de rangement du quicklace

La tige évolue encore. On retrouve le chausson, on conserve le quicklace évidemment, on revoit la languette. Plus

Le haut de la Salomon S/Lab Pulsar conserve la même "mini-chaussette" que sur les S/Lab Sense 8. C'est plutôt pas mal si on considère que cela limite les intrusions de divers corps aliens, gravillons et autres brindilles de bois. Il faudra s'assurer que cela ne pénalise pas le chaussant pour les personnes un peu sensibles du talon d'Achille. J'en parle un peu plus bas, l'ouverture du col n'est vraiment pas large et ceux qui ont le pied fort (comme moi) auront du mal à l'enfiler. Sinon, comme sur -presque- toutes les chaussures de trail Salomon, le QuickLace. On note que les oeillets ont disparu et que le lacet passe tout simplement à travers le tissu. La question de la solidité se pose évidemment. Le tissu a beau avoir été doublé de caoutchouc, je trouve qu'on pousse ici un peu trop loin le concept de l'ultra léger.

Salomon S/Lab Pulsar | pare-pierres et protection

L'avant de la chaussure, vraiment très peu de protection. Il faudra éviter de taper dans les rochers. Plus

Sur l'avant du pied, très peu de protection. Même aucune, pas de pare-pierres plus marqué que pour une chaussure de route, à peine quelques renforts latéraux. Espérons que le Matryx utilisé sur ce modèle soit assez costaud pour assumer vos fautes de carre dans les pierriers. En même temps, reproche t-on à une formule 1 de ne pas avoir de pare-choc?

Salomon S/Lab Pulsar | l'avant de la semelle

La semelle de la S/Lab Pulsar

Sous la chaussure on retrouve la gomme bien connue, le Contagrip. Il n'y a pas de changements à ce niveau, seul le dessin des crampons évolue. Ils sont pensés pour un terrain pas trop technique et en aucune mesure pour le gras. Ils sont globalement assez larges et plats pour optimiser l'adhérence sur le sec, et leur épaisseur, que j'estime à 2mm ne sera pas très efficace sur un terrain humide. Je pense qu'une version SoftGround devrait arriver plus tard dans la saison voire en début d'année prochaine, une Salomon S/Lab Pulsar SG avec peut-être aussi une petite guêtre intégrée. A suivre pour cette variante, je vous tiendrai au courant bien entendu.

Ce que je disais en juillet sur cette chaussure (je ne me suis pas trop trompé):

Au regard de cette annonce, je me pose quand même une question. Comment maintenir en parallèle les S/Lab sense 8 ou 9 et cette nouvelle Salomon S/Lab Pulsar qui vise sans doute la place de flagship trail de la marque. Sachant aussi que la terminologie est bien différente, Pulsar VS Sense qui avait tendance à confondre les fans (Sense Pro, Sense Ride, Sense 9?) sans parler des sacs de trail qui s'appellent aussi Salomon S/Lab Sense! Cette Salomon S/Lab Pulsar présage peut-être d'une re-définition complète de la gamme trail chez Salomon.

Test des Salomon S/lab Pulsar

Le test terrain

Première chose avant de sortir, enfiler la chaussure. Je commence ce test par une critique. La Pulsar est difficile à chausser; Je comprends qu'il faille une chaussette un peu serrée pour qu'elle soit efficace, c'est le principe, mais les personnes qui ont le pied fort comme moi ne vont pas forcément aimer. Ceci dit la gène n'a lieu qu'à l'enfilage car une fois le pied en place le fit est excellent. Le quicklace peut ensuite trouver sa place dans la petite poche prévue à cet effet en haut du pied. On est prêt.

Salomon S/Lab Pulsar | le quicklace et la tige en chausson

Le haut de la chaussure est trop serré, j'aurais préféré un peu plus "d'ouverture" d'autant qu'on peut toujours ajuster si c'est trop large. L'inverse est plus difficile. Je note aussi que la pochette est trop petite. Il faut vraiment insister pour tout y entrer, le quicklace étant d'ailleurs un peu long.

Alors que la chaussure est difficile à enfiler, son fit est tout à fait correct. Ceci-dit ce n'est pas ce qui surprend lors des premiers pas. En statique la forme de la semelle surprend, le talon semble en déport, plus bas et une sensation de bascule se fait sentir. C'est étonnant et laisse présager d'une belle dynamique que je confirme lors des premières foulées.

Autre point, la semelle est effectivement nettement plus douce que sur les précédents modèles de S/Lab Sense (attention la Pulsar n'est pas comparable, c'est juste le nouveau modèle performance). On a de l'amorti mais aussi une impression de rebond. La chaussure est très agréable et autant je trouvais les Sense 8 vraiment trop fermes (je n'ai jamais fait de courses avec pour cette raison), je me vois tout à fait participer à un 40km pas trop technique avec les Pulsar aux pieds.

Test des Salomon S/lab Pulsar

Evidemment se pose la question de la longévité du produit, car il va sans dire que ce n'est probablement pas sa qualité première. Plus que ça, c'est certainement son plus gros défaut. Si vous n'avez pas le pied assez précis, ou qu'il a tendance à trainer dans les coins pour tutoyer les pierres je ne vois pas le produit tenir plus de 300 km. Dernière chose, si on ajoute à cela le prix de 180€, cela peut faire cher du km. Mais peu importe, on a une formule 1.

NOTE: je n'ai pas assez testé la chaussure. Les conditions climatiques de ces dernières semaines rendent les choses difficiles. Je mettrai à jour l'article lorsque j'aurai utilisé la chaussure sur d'autres terrains que les sentiers et routes enneigés de Maurienne.

Conclusion : mon avis sur la S/Lab Pulsar

Salomon S/Lab Pulsar | le profil extérieur

La S/Lab Pulsar - peu de compromis pour le meilleur

L'année 2021 est un tournant chez Salomon avec l'arrivée de la S/lab Pulsar. Elle devrait remplacer la S/Lab Sense 8 dans la gamme S/LAB et devenir le modèle de référence pour les coureurs élites et ceux qui souhaitent ce qui se fait de mieux en terme de matériel. Pas le plus robuste il va sans dire, ni le moins cher, mais le plus efficace. On retrouve sur cette Pulsar l'ADN S/LAB, un produit radical et novateur. Très légère, la Pulsar est aussi étonnamment confortable, nettement plus que son aïeule la Sense 8. La chaussure a aussi pris un peu de cambrure ce qui lui donne peut-être encore plus de dynamique, l'utilisation du matryx est bienvenue en espérant que la robustesse de ce tissu pallie le peu de protection latérale de la chaussure. De la même manière, la mousse peu dense pourrait ne pas supporter les terrains techniques. A suivre après quelques courses, je mettrai à jour cette conclusion. En attendant, vous pouvez aussi lire cet autre test des S/Lab Pulsar fort intéressant, ainsi que la fiche détaillée sur le site de la marque.

Fiche Technique

Salomon S/Lab Pulsar

  • Poids 170g
  • Drop 6mm
  • Talon 23mm
  • Méta 17mm
  • Prix catalogue 180€

Marque: salomon

Après la gamme des S/Lab Sense, Salomon propose ici un modèle encore plus radical qui reprend les caractéristiques de la chaussure utilisée par Kilian Jornet à Sierre Zinal en 2019. Voir plus