Le test des Deviate Nitro, le retour de Puma !

La plaque carbone ne fait pas tout

Nitro. On pourrait penser à Nitroglycerine, mais il s'agit en fait d'un racourci du mot anglais Nitrogen qui veut en fait dire Azote. C'est dommage, je trouvais très bien d'associer l'idée de l'explosif à cette toute nouvelle Puma Deviate Nitro qui signe le retour de la marque dans la course à pied. Un retour qui passera peut-être inaperçu car même si la marque dispose d'une très belle image, historique surtout, elle est un peu sortie du champ de vision des coureurs. La preuve en est que les coureurs de mon réseau ont ainsi réagit lorsque je leur ai parlé de ce nouveau modèle : "ah bon, ils font des chaussures de running Puma?"

📷 Le test des Deviate Nitro, le retour de Puma ! | La plaque carbone ne fait pas tout

Caractéristiques Puma Deviate Nitro

  • Poids 257g
  • Prix catalogue 160€
  • Drop 10mm
  • Talon 38mm

Usage: Pour préparer un objectif sur les distances moyennes à longues, plaque carbone, tonicité
Points forts: Excellent compromis perf/prix, look et image Puma
Points faibles: Pas aussi radicale que la concurrence carbone. Poids
Note: 4/5

Oui, Puma fait bien des chaussures de running, et ce depuis fort longtemps. Je suis récemment tombé sur ce tweet très amusant montrant qu'il y a déjà 30 ans on s'intéressait à la foulée et à des sujets comme les semelles connectées. Sur un autre sujet, celui de la plaque carbone qui équipe justement cette Deviate Nitro, j'avais au tout début des années 1990 une paire de Reebok avec une plaque en fibre de carbone...

Présentation et caractéristiques

La Deviate Nitro est le fer de lance de cette nouvelle gamme lancée par Puma. C'est le modèle le plus performant, une chaussure à plaque carbone. Annoncée à 268g, elle ne fait pas partie de la catégorie des chaussures légères. Il ne s'agit évidemment pas de réduire le produit à son poids, je mets d'ailleurs au défi quelconque d'évaluer le poids d'une chaussure à l'aveugle une fois chaussée, mais les chiffres influencent parfois l'achat. Sur ce point d'ailleurs, il faut reconnaitre que le prix catalogue de 160€ corrige les autres marques qui vendent leur porte étendard plus cher (et parfois beaucoup plus cher).

Puma Deviate Nitro, vue intérieur avant

Puma Deviate Nitro

Comme toutes les chaussures à plaque carbone, ou disons presque toutes, la Puma Deviate Nitro possède une semelle assez épaisse. Le drop de 10mm et surtout le stack, l'épaisseur de la semelle, de 38mm à l'arrière est la marque reconnaissable des produits de la catégorie. C'est en effet autant la quantité de mousse intermédiaire qui caractérise la dynamique et le potentiel rebond de la chaussure. Chez PUMA la semelle s'appuie sur une technologie de mousse expansée par de l'azote au moment du moulage (NITRO Foam).

Lacets et languette de la Puma Deviate Nitro

Le tour du propriétaire.

La tige est d'une seule pièce, et le tissu utilisé est relativement rigide. Il est fin mais rigide dans le sens où il offre une certaine structure.  Le col du talon se termine par un rebord qui n'est pas en contact avec la jambe. L'intérêt est limité, dans le sens où cette pièce en simili-daim pourrait ne pas être là. Ou alors pour une question de finition et d'esthétique générale.

Cette histoire de rebord de talon est étonnante car une fois chaussée la chaussure maintien très bien le pied, surtout justement à la base du talon. De manière générale d'ailleurs, le chaussant est excellent, la languette un peu rembourrée colle très bien au coup de pied, l'ensemble fonctionne bien. A savoir quand même, la chaussure taille "un peu" grand, mais c'est un détail.

Test des Puma Deviate Nitro - coté

Sous la malléole un petit renfort en mousse qui "cale" l'arrière du pied. Légèrement perturbant au début, on l'oublie vite. A l'arrière de la semelle une petite plaque grise ressort. Au début je pensais que c'était un élément structurant, mais en fait non il s'agit juste d'un petit effet de style réfléchissant la lumière.

Avis sur cette Puma Deviate Nitro

Malgré un poids important dans la catégorie, les Puma Deviate Nitro sont performantes. On le pressent dès les premières foulées. La chaussure est ferme, et c'est plus une impression de rebond que d'amorti qu'on perçoit. Le drop de 10mm est un peu élevé, on aurait pu convenir de quelque chose de moins marqué. Pourtant, cela ne pose pas de problème particulier dès qu'on accélère.

C'est en effet lorsqu'on augmente en cadence que la chaussure se fait le plus efficace. C'est toujours le cas avec le carbone, mais on le perçoit ici plus qu'ailleurs. Attention, je ne dis pas qu'elle est plus performante que les autres modèles que je liste un peu plus bas, ce n'est pas le cas. Le contraste est simplement plus visible entre une allure footing et du fractionné sur piste. C'est d'ailleurs la limite de la chaussure, il faut vraiment accélérer pour percevoir et profiter au mieux de la dynamique alors que ce n'est pas une chaussure légère.

Test des Puma Deviate Nitro - course

La Puma n'est pas aussi bluffante qu'une VaporFly, MetaSpeed ou Endorphin Pro. Pour autant, elle reste très efficace et c'est surtout le prix qui fera la différence. Sur ce point, vendue à 160€, on lui pardonnera de ne pas être la plus efficace. A ce prix cependant, peu de chaussures sont aussi performantes que cette Puma.

La concurrence

La Puma Deviate Nitro entre dans la catégorie des chaussures à plaque carbone. C'est aujourd'hui ce qui se fait de mieux dans le milieu de la course à pieds. Je ne sais pas s'il s'agit d'une réelle avancée technologique, ou si c'est l'association de mousses de plus en plus performante et de ces plaques carbones. Dans tous les cas, une marque se doit désormais d'en proposer un modèle. La concurrence est rude, voici à date les modèles à plaque carbone que j'ai déjà présenté sur le site. La Puma a fort à faire :

Je pose ici les concurrentes de la Puma Deviate Nitro chez les autres marques. Selon la date à laquelle vous lisez cet article, évidemment :

En conclusion

La Puma Deviate Nitro est une chaussure en carbone, certes. Pourtant, ses qualités dynamiques ne sont pas tout à fait au niveau de la concurrence. Difficile cependant de lui en vouloir car elle est beaucoup moins chère. 160€ contre plus de 200€ ailleurs. Aussi, pour remettre les choses à niveau, on dira que la Puma Deviate Nitro est une des meilleures chaussures de running que nous ayons vu dans cette catégorie de prix. La plaque carbone n'est pas aussi valorisée ou efficace ici, mais on a un très bon compromis entre les contraintes du portefeuille et des performances très satisfaisantes.

On notera aussi que Puma travaille à une variante "élite" plus légère, plus radicale, la Puma Deviate Nitro Elite qui, espérons-le, saura s'aligner à la hauteur de l'image de la marque devant les modèles les plus performants de la concurrence.

Fiche Technique