Le test de la Hoka Zinal, l'alternative à la S/Lab Pulsar ?

La revanche sans Kilian?

Cela fait quelques temps que Hoka ne nous a pas gratifié d'une nouvelle chaussure de trail. La dernière en date était la Torrent, qui date déjà de 2018. Il y a eu quelques évolutions de modèles existants comme la EVO SpeedGoat avec une tige en Matryx, mais rien d'autre sinon. Je crois. Du moins en Trail. C'est désormais du passé puisque la marque lance cet été une nouvelle chaussure au nom ambitieux, la Hoka Zinal.

📷 Le test de la Hoka Zinal, l'alternative à la S/Lab Pulsar ? | La revanche sans Kilian?

Caractéristiques Hoka Zinal

  • Poids 242g
  • Drop 4mm
  • Talon 22mm
  • Méta 18mm
  • Prix catalogue 160€

Usage: Pour les trails rapides, sur terrains nécessitant de l'accroche mais pas trop techniques. Modèle perf.
Points forts: Simplicité, efficacité, accroche, confort
Points faibles: Robustesse / longévité?
Note: 4.5/5

Hoka Zinal rien que ça. Si vous découvrez le trail, vous ne connaissez peut-être pas Zinal autrement que comme le nom d'un petit village de Suisse. Et encore, c'est si vous avez une bonne culture générale de la géographie Suisse. Dans le trail, Sierre-Zinal est une course mythique, peut-être la plus renommée sur le format de ~35km avec Zegama. Le recordman et multiple vainqueur n'est autre que Kilian Jornet.

Le titre de cet article est évidemment assez provocateur puisque cette Hoka Zinal n'est pas du tout en concurrence avec l'incroyable Salomon S/Lab Pulsar, pour différentes raisons. La Pulsar est un exercice de style absolu (d'ailleurs porté la première fois par Kilian sur cette même course Sierre-Zinal), la Hoka Zinal une chaussure plus réaliste et plus intéressante pour les coureurs moyens que nous sommes. Mais quand même, lorsqu'on connait l'histoire de la Pulsar, le chrono de Kilian avec le prototype de la Pulsar aux pieds, j'ai tout de suite imaginé que la Hoka Zinal s'attaquait à gros.

Fin de l'aparté :)

Le pare-pierres de la Hoka Zinal

Un mélange de Hoka Torrent et de Hoka SpeedInstinct (peut-être parmi les meilleures Hoka de l'histoire malheureusement arrêtées).

En réalité, le poids annoncé de ~240g résume assez le sujet (valeur confirmée par ma balance en 42 2/3). La Hoka Zinal est une chaussure destinée aux distances courtes à moyennes, disons de 30 à 70km. Dans une certaine mesure elles me rappellent les Hoka SpeedInstinct auxquelles on aurait rajouté une semelle vibram. Je dirais aussi que cette Hoka Zinal pourrait remplacer la Hoka Torrent dans la gamme. La marque semble avoir quelques soucis à maintenir les produits dans cette catégorie, je ne sais pas pourquoi. Les Challenger, Stinson, SpeedGoat perdurent, mais les modèles véloces disparaissent (Huaka, SpeedInstinct).

Les Hoka Zinal

Une tige au tissu assez fin, classique pour Hoka. Attention, les renforts latéraux sont limités.

J'en profite aussi pour revenir sur ce modèle que j'avais imaginé lors de mes pérégrinations à la recherche de scoops, une hypothétique chaussure de trail en combiné carbone/matryx comme je l'avais supposé l'année dernière avec la Hoka EVO Racer, mais elle ne semble pas ou plus d'actualité.

Caractéristiques de cette Hoka Zinal

La semelle en Vibram de la Hoka Zinal

Vibram ! La semelle extérieure est assez typique des Hoka, une caoutchouc qui ne recouvre pas toute la surface mais seulement les zones d'impact.

La chaussure est équipée d'une semelle Vibram. C'est une excellente nouvelle. J'aime assez la Torrent (en dehors du fait que je me suis arrêté à Champex sur l'UTMB avec elle), mais je trouve que son point faible c'est la semelle. L'accroche n'est pas excellente sur les Torrent, donc c'est une bonne chose pour les Hoka Zinal (voir mon matériel pour un Ultra Trail).

Le drop est de 5mm avec une épaisseur de 22m à l'arrière, le poids d'environ 240g. Des chiffres en phase avec ce qu'on attend pour la catégorie. Pour le reste on retrouve la même plateforme technique Hoka avec une semelle intermédiaire Profly. Le tissu est très fin, peut-être trop fin si on considère mon expérience sur la solidité des chaussures de trail Hoka, au niveau de la pliure des métatarses en particulier. Je déchire presque toujours mes Hoka à ce niveau vers 300km d'utilisation. Je vous tiendrai au courant sur le comportement de la Zinal à ce niveau.

Le test Terrain des Hoka Zinal

Le test des Hoka Zinal

Je ne vais pas vous cacher que j'aime assez les produits de la marque. Pour autant, mes premières impressions sont mitigées lorsque j'enfile les Hoka Zinal la première fois. Je trouve le chaussant et l'empeigne un peu étroits et très légèrement compressant. Je dois faire quelques foulées, et c'est après une journée à les porter au bureau, et quelques A/R dans la rue, que la tige commence à se faire à mon pied (j'ai le coup de pied assez fort).

La languette est fine, en particulier en haut. J'ai le souvenir des premières Hoka Clifton qui avaient tendance à déteindre à ce niveau. Rien de constaté de ce genre pour l'instant. Les lacets sont plats, la languette est échancrée et fait bien le tour du pied. Le corps du pied est très bien maintenu et la petite contention perçue se transforme en une certaine efficacité dans le fit. Au niveau du talon, on n'est évidemment pas sur une chaussure de marathon ou d'Ultra, mais pour autant je me sens très bien tenu. Test rapide en dévers : excellente stabilité latérale, on sera en confiance.

Le test des Hoka Zinal

La Zinal est assez peu renforcée sur le côté. Il faudra faire attention à la caillasse éventuellement, mais ce n'est pas une chaussure pour terrain technique. La semelle et les crampons en témoignent aussi, avec une structure assez peu dessinée, on aura du mal à tenir sur le gras de l'hiver. A l'inverse j'ai trouvé le comportement excellent sur les terrains rencontrés pendant les 4 sorties réalisées dans les forêts d'Ile de France.

L'amorti est plutôt bon malgré la semelle fine pour une Hoka. Ceci-dit, je trouve la chaussure large pour la catégorie, ce qui lui donne une bonne emprise au sol, et donc beaucoup de confort. Une excellente stabilité aussi. Sur le plan dynamique, le drop de 5mm favorise naturellement la bascule du pied, la chaussure invite à la relance. Après avoir beaucoup couru en SpeedGoat (UTMB cette année, et beaucoup de km en préparation pour rôder les deux paires que j'embarquais sur la course), j'ai beaucoup de plaisir à reprendre avec ce modèle véloce.

Conclusion

Hoka est une marque connue pour ses produits oversize. La Hoka Zinal s'en détache, pensée pour les distances courtes à moyennes, pour les terrains plutôt secs mais avec une semelle qui peut gérer de la pente et du dévers. Elle offre aussi un excellent confort, et un amorti plutôt efficace malgré une semelle peu épaisse. J'ai surtout aimé sa stabilité et son comportement très neutre. On se sent en confiance. En résumé, une excellente chaussure pour des courses jusqu'à 60km tant qu'on évite les terrains gras.

Fiche Technique