Le test des Brooks Ghost Max, de l'amorti mais pas mou !

L'oversize maximaliste Brooks ?

J'ai toujours beaucoup de mal à comprendre la nomenclature des marques de running. Chez Brooks, on a les Hyperion, la gamme typée perf. A côté de ça les Ghost, Adrenaline et Glycerin, la gamme plus classique. Pour moi la Ghost c'est un modèle à tout faire, mais plutôt à destination des coureurs à la recherche d'une chaussure assez dynamique. Et voici que la marque nous présente la Ghost Max qui n'a que peu de ressemblance avec la Ghost "normale". Personnellement, j'aurais trouvé un autre nom, mais soit : voyons voir. Voici mon avis sur les Brooks Ghost Max.

📷 Le test des Brooks Ghost Max, de l'amorti mais pas mou ! | L'oversize maximaliste Brooks ?

Caractéristiques Brooks Ghost Max

  • Poids 285g
  • Drop 6mm
  • Prix catalogue 16à€

Usage: La Brooks Max est une chaussure super amortie, mais qui reste stable, parfaite pour les marathons ou les sorties régulières d'un débutant.
Points forts: Amorti, confort, stabilité, prix ''correct''
Points faibles: Dynamique, mais ce n'est pas son objectif
Note: 4.25/5

Avant d'aller plus loin, j'en profite pour annoncer le lancement du comparateur rundeals.fr qui liste (entre autres) les avis et meilleurs prix sur les Brooks Ghost Max. RunDeals, un service développé par mon équipe !

Présentation des Brooks Ghost Max

C'est toujours sympa de découvrir un nouveau produit. Cette Brooks Ghost Max reprend le nom d'un modèle central chez Brooks Running : la Ghost évidemment (voir le test de la Brooks Ghost 15). Comme toutes les marques désormais, Brooks propose une variante Oversize. C'est le cas ici, du moins visuellement, et comme s'il fallait trouver un suffixe qui parle : Max.

Brooks Ghost Max vue de profil

La semelle intermédiaire est un désormais classique EVA injecté à l'azote, que la marque baptise DNA Loft V2. C'est la technologie Brooks qui privilégie l'amorti et qui équipe également la Glycerin 20 et l'Adrenaline 22, mais aussi les Brooks Cascadia 17 et Caldera 6 en trail.

La Brooks Ghost Max, vue avant

Cette Ghost Max s'inscrit dans une conception plutôt classique, mais se distingue par ses qualités spécifiques. La chaussure offre un amorti conséquent tout en maintenant une fermeté appréciable. Cette caractéristique la différencie nettement de concurrents tels que les New Balance 1080 V13 que j'ai récemment testés.

Le fit est précis, voire un peu serré, avec une pointure légèrement plus grande que la normale. Prenez note que la languette, un peu plus courte que d'habitude, pourrait ne pas convenir à ceux qui préfèrent un maintien plus haut sur le pied. Le talon, tout en offrant un soutien adéquat, laisse une certaine liberté de mouvement, ce que j'aime assez en général.

La tige de la Brooks Ghost Max

Avec un drop que j'estime entre 4 à 6 mm (confirmé à 6mm après coup à la lecture des spécifications techniques), les Ghost Max se démarquent dans la gamme Brooks, notamment par rapport à la version Ghost classique (12mm de drop "ça fait beaucoup là"). J'ai pesé la chaussure à 285g, ce qui est légèrement supérieur au 270g annoncé, mais reste dans une fourchette acceptable pour une chaussure de cette catégorie.

La semelle extérieure de la Brooks Ghost Max

Sous la chaussure, une semelle assez générique, qui limite quand même un peu l'usage en sentiers.

Dernier petit point avant d'attaquer le test terrain, je suis assez fan du look de la chaussure, avec cet orange bien marqué, mais surtout un style qui ne fait pas trop dans la démesure. Cela reste sobre, efficace, assez esthétique.

Le test terrain

Présentation terminées, passons aux vraies sensations.

Un excellent chaussant, très confortable

Le test de la Brooks Ghost Max

Le pied se loge aisément, bercé par un confort immédiat, comme si le modèle avait toujours fait partie de notre rotation route. La chaussure se distingue par son col et sa languette judicieusement rembourrés, offrant un confort sans pareil, même si je trouve que la languette aurait pu être un plus large. Le chaussant est agréable, complété par une empeigne attrayante et un mesh classique qui épouse bien la forme du pied (voire un peu trop). Sur l'arrière, je confirme que le maintien pourrait être plus marqué, disons qu'il y a un petit déséquilibre avant /arrière en terme de fit, mais cela donne une sensation d'efficacité (avant assez fit, arrière plus libre).

Les sensations de course

Le test de la Brooks Ghost Max

Contrairement à certains modèles de ces derniers mois (les NB 1080 V13, les Asics  Nimbus 25), elle n'offre pas une sensation "trop" moelleuse, ce qui selon moi s'avère être un atout. L'amorti est présent et efficace, permettant une économie d'énergie constante, idéale pour des sorties standards ou longues. Malgré son manque notable de rebond, la chaussure compense par une certaine souplesse (c'est à priori contre-intuitif). Le système de rocker GlideRoll, subtil mais efficace, soutient naturellement la transition talon-pointe, renforçant la régularité/fluidité de la foulée sans la forcer. Elle est aussi relativement stable au regard du stack conséquent qui laisserait penser le contraire, la faute probablement à une empreinte au sol assez large.

En résumé

La Brooks Ghost Max se positionne comme une option polyvalente, adaptée à une vaste gamme de coureurs. Elle excelle dans des contextes de récupération, de footing, ou de longues sorties. Sa stabilité est plutôt bonne pour une chaussure de ce gabarit, offrant un guidage de la foulée et un amorti efficace. Son utilisation se bonifie avec le temps, bien qu'elle manque légèrement de dynamisme. Elle se compare avantageusement à l'Asics Nimbus 25 et représente une excellente introduction à la marque Brooks pour les nouveaux coureurs. En somme, une chaussure fiable et confortable, mais sans excès de caractère dynamique. Ces Brooks Ghost Max sont en concurrence directe avec les Nike Invincible 3 et Infinity Run 4, les Saucony Triumph 21, et dans une moindre mesure les New Balance 1080 V13 (plus moelleuses).

Pour terminer, n'hésitez pas à consulter mon comparateur rundeals.fr qui présente les promos sur les Brooks Ghost Max (entre autres). Si vous l'utilisez, vous contribuerez à faire vivre Journal du Trail !