Test Adidas Terrex Agravic Gtx

La technologie Gore-Tex sur une chaussure de trail

Parmi sa gamme de chaussures de trail, Adidas a plusieurs modèles Goretex. Et oui, la fameuse technologie mêlant imperméabilité et respirabilité existe aussi pour les chaussures. C’est le cas pour l’Agravic, que l’on connaît aussi en version « Speed ». Que donne cette chaussure ? Quels sont ses qualités et ses défauts ? Pour quelles utilisations ? Voyons cela en détail.

📷 Test Adidas Terrex Agravic Gtx | La technologie Gore-Tex sur une chaussure de trail

Caractéristiques Adidas Terrex Agravic

  • Poids 355g
  • Prix catalogue 149,95€

Usage: Pour de l'Ultra, ou du fast hiking
Points forts: L'accroche et l'imperméabilité
Points faibles: Dynamique, poids de la chaussure
Note: 3.5/5

Présentation des Adidas Agravic GTX

L’Agravic est la chaussure polyvalente d’Adidas. Une chaussure passe-partout en quelque sorte. Il y a en réalité trois versions de cette chaussure : l’Agravic « classique », l’Agravic Speed et l’Agravic GTX.

Sur le papier l’Agravic GTX est une chaussure lourde : 363g ici (taille 43 1/3). Très lourde même par rapport à la tendance actuelle. 6mm de drop, ce qui est dans la moyenne basse. Pour la semelle, Adidas travaille depuis longtemps avec le fabricant de pneus Continental. Le laçage est tout ce qui est de plus classique. Enfin, son mesh est fabriqué à partir d’une membrane Gore-Tex.

Bonne gueule ces Terrex Agravic

Bonne gueule ces Terrex Agravic

Existe aussi le modèle Agravic Speed

Existe aussi le modèle Agravic Speed

Mon avis sur ces Adidas Agravic GTX

L’automne et l’hiver sont les saisons idéales pour tester ce type de chaussure. Il pleut régulièrement, il y a parfois même de la neige, ce sont de bonnes conditions pour tester l’imperméabilité et l’accroche de la semelle. 

L’Agravic GTX est une chaussure lourde. Trop lourde de mon point de vue. J’ai aussi été surpris par sa raideur. Je pense que la membrane GoreTex n'y est pas pour rien. Si vous cherchez du dynamisme, ce n’est clairement pas la chaussure idéale. S’agissant de l’amorti, on est à l’opposé de la sensation « coussin » que l’on retrouve chez Hoka ou Altra. Ici l’appui au sol est assez dur. Pourtant il y a une sorte de couche en polystyrène (La techno Adidas Boost qu'on retrouve sur les routières de la marque) dans la semelle qui me laissait penser que l’amorti serait plus mou. Malgré tout, le drop relativement faible (6mm) permet de garder une bonne foulée. C’est toujours ça de pris. 

J’ai été beaucoup plus convaincu par la semelle Continental. Elle fait vraiment bien le job, sur terrain sec comme sur terrain gras. La traction en montée est bonne et on se sent en sécurité en descente. De plus, c’est une chaussure qui semble résistante et qui n’a pas peur des cailloux. Le pare-pierre est efficace, aucun souci de ce côté-là. 

Enfin, j’ai trouvé le fit plutôt étroit. Le pied est bien maintenu, mais ça pourrait déplaire à certains. 

Mesh

Mesh plutôt robuste

Les semelles continentales

Les semelles continentales qui équipe Adidas depuis quelques années désormais.

Gore-Tex : un réel intérêt pour des chaussures de trail ?

On parle ici de chaussures fabriquées à partir d’une membrane imperméable et respirante (en théorie). Les vestes GoreTex peuvent être construites de différentes manières (voir cet article et cette vidéo). S’agissant des chaussures on retrouve une structure assez simple : une semelle et membrane (mesh, zone située en dessous des lacets, arrière de la chaussure) imperméable.

Je suis toujours un peu sceptique concernant les chaussures de trail GoreTex ou membranées. Autant j’y vois un vrai intérêt en trek, notamment lorsque l’on fait de l’itinérance sur des périodes un peu longues. Autant, pour le trail, même s’il s’agit d’Ultra, je suis plus réservé. En effet qui dit membrane GoreTex dit imperméabilité, mais dit aussi « effet de serre ». La membrane est en théorie respirante, mais dans la pratique…on peut vite être en surchauffe avec une chaussure qui respire peu voire pas du tout (comme les vestes, voire moins bien…). Par ailleurs, j’ai remarqué que ces modèles GTX étaient souvent plus lourds, ceci étant sûrement dû à la membrane. On est d'ailleurs curieux de tester un jour la variante Speed, les Terrex Agravic Speed.

Enfin, pour des chaussures basses il y a une vraie limite : dès lors que vous courez en short et sans guêtre (ce qui est très souvent le cas), l’eau va s’infiltrer par le dessus au niveau de la cheville. Puis, une fois que l'eau est entrée elle va difficilement ressortir et en réalité moins facilement qu'une chaussures plus simple. Tous les coureurs peuvent le dire, autant avoir des chaussures qui laissent évacuer l'eau que des chaussures membranées. C'est aussi pour cela que cette Agravic GTX est plutôt destinée à un usage "randonnée" ou fast-hiking où on aura un pantalon imperméable pour protéger le haut de la tige.

Notons qu’il existe désormais une nouvelle technologie, plus avancée, le "GoreTex invisible Fit". Sur le papier ça semble vraiment intéressant, j'attends de voir ce qu'il en est dans la réalité.

GoreTex invisible Fit, qu'est ce que c'est ?

Initialement, pour faire une chaussure GoreTex cela est assez simple : on vient coller à l'intérieur une membrane GoreTex classique (comme c'est le cas ici sur l'Adidas Agravic GTX). Cette méthode présente plusieurs défauts que l'on a remarqués ici (inconfort, poids etc.). Pour tenter de les résoudre, l'idée est d'intégrer directement la membrane à la tige de la chaussure. Ainsi il n'y a plus 2 couches, mais bien une seule. Cela doit permettre beaucoup plus de flexibilité et donc de confort, mais aussi de réduire le poids de la chaussure. Par ailleurs, GoreTex annonce que cela permettrait un séchage 50% plus rapide. Objectif final : rendre "invisible" la technologie GoreTex. À voir.

C’est la technologie adoptée sur la prochaine Salomon Sense Ride 2 GTX qu'on a présenté dans notre article sur les nouveautés Salomon 2019.

Intérieur avec le tissu reconnaissable GoreTex

Intérieur avec le tissu reconnaissable GoreTex

Le logo GoreTex

On est donc bien sur la Terrex Agravic Goretex

Conclusion : une chaussure plus adaptée au fast hiking ? 

Étant donné ses caractéristiques, je pense que cette chaussure serait plus efficace en trek qu’en trail. Trop lourde et un peu raide pour avoir de bonnes sensations de course, elle me semble en revanche parfaite pour de la randonnée un peu rapide à la journée en condition hivernale. Je pense même que je n’aurais aucun mal à partir plusieurs jours avec cette paire. Accompagnée d’un pantalon adapté (typiquement celui demandé dans le matériel obligatoire UTMB), l’Agravic GTX ferait vraiment l’affaire. Une semelle efficace et résistante, une chaussure assez raide (ce qui est plus intéressant en trek), mais qui reste beaucoup plus légère que les chaussures de montagne. 

Adidas Agravic GTX après une sortie boueuse

Membrane Gore-Tex et semelle Continental efficace, ces chaussures sont à l'aise dans les conditions difficiles. 

Fiche technique et prix de ces Agravic

Adidas Terrex Agravic

  • Poids 355g
  • Prix catalogue 149,95€

La Terrex Agravic est le modèle qui signe le revamping des produits de trail Adidas en Terrex. Cette Agravic est destinée aux longues distances. Voir plus