La veste de Trail Evadict, le test détaillé

Une veste de trail qui fait le job

On le sait, Decathlon s'est fait le spécialiste du matériel de sport à prix accessibles. Fût un temps Kalenji (et toujours) pour le matériel de running, c'est désormais Evadict qu'il faut dire pour les chaussures, vestes et sacs de trail. Aujourd'hui, c'est la veste de trail Evadict que je vous présente, un test rapide de cet équipement indispensable de notre sport.

📷 La veste de Trail Evadict, le test détaillé | Une veste de trail qui fait le job

Caractéristiques Veste de trail Evadict

  • Poids 210g
  • Schmerber 10000
  • Prix catalogue 70€

Usage: Une veste imperméable très peu chère qui fait le boulot en trail
Points forts: Le prix imbattable, la capuche, bien coupée, fait le job
Points faibles: Imperméabilité peut mieux faire (10.000 schmerbers)
Note: 4.5/5

Il n'est jamais simple de faire le bon choix de veste imperméable. On veut à la fois quelque chose pour nous protéger de la pluie, mais qui ne fait pas transpirer. Solution quasi inexistante, j'en ai déjà parlé ici lorsque j'expliquais le fonctionnement d'une veste imper-respirante. Il ne faut pas non plus désespérer, même s'il n'y a pas de veste parfaite (rester sec en courant sous la pluie, ça n'arrive jamais), les technologies ont pas mal évolué ces dernières années. On trouve désormais de bons produits pas chers, et je vous le donne dans le mille, cette veste de trail Evadict le confirme.

Note : je vous invite aussi à lire notre liste des meilleures vestes de trail / pluie pour courir.

La veste de Trail Evadict, zoom tissu

Le tissu externe de la veste, plutôt classique, pas excessivement novateur, mais il joue son rôle déperlant.

Je vous arrête tout de suite si vous pensez que cet article est sponsorisé : ce n'est pas le cas. Je suis en train de mettre à jour mon comparatif de vestes de running, et je fais un petit état des lieux du marché. Je n'ai pas fait de course avec le produit, seulement quelques footings sous la pluie et la neige de Maurienne il y a 1 mois. Voici mon avis sur la veste.

Le fit est plutôt ajusté, ce qui pourra poser problème si vous aimez enfiler la veste par dessus le sac. N'hésitez pas à prendre une taille de plus, surtout si vous avez un Ultra Trail de prévu : en montagne la nuit, il faudra éventuellement porter un manche longue en dessous, voire une petite polaire dans certaines situations. Prévoir la taille au dessus, donc. Toujours dans une optique de course, la veste est compacte, comme il se doit. On n'aura pas de mal à la glisser dans le sac, voire dans une des poches latérales. La photo ci-dessous parle d'elle-même.

Note : Découvrez la liste de tous les sacs de trails testés par Journal du Trail.

La veste de trail Evadict une fois compactée

Ensuite, un point sur lequel je suis exigeant. La capuche est bien enveloppante, le haut de la veste remonte haut sur le menton. C'est parfait. Je trouve que les vestes sont parfois un peu justes à ce niveau, le point est validé.

Une des poches latérales de la veste de Trail Evadict

J'aime aussi la présence de 2 poches, sur l'avant. Vous allez dire que cela ne devrait pas surprendre, mais pourtant, cela devient presque rare sur ce type de produits d'abord pensé pour les courses (en effet, le sac est là pour ranger le matériel). Il ne faut pas oublier qu'on utilise les vestes aussi pour les sorties hivernales, et on est bien content de pouvoir y ranger une paire de gants si nécessaire, sans devoir porter un sac pour cela.

La membrane de la veste de Trail Evadict

Ci-dessus, la membrane, avec un indice de 10.000 schmerbers, peut-être un peu juste au regard du marché.

Evidemment, avec une imperméabilité annoncée à 10.000 schmerbers, on est sur la tranche basse du marché. Enfin, disons que c'est la barre à laquelle l'UTMB valide le matériel obligatoire (voir aussi ma liste de matériel pour un Ultra Trail). C'est peut-être un peu juste s'il pleut beaucoup, mais en même temps la respirabilité est correcte. C'est toujours le même dilemne. Certains, les ayatollahs de l'ultra light, trouveront que la veste est un peu lourde. 220g, cela reste très correct, même si quelques modèles concurrents savent passer sous la barre des 150g. Si vous ne visez pas un podium, cela ne devrait pas trop vous pénaliser.

Je termine cet article par un sujet sur lequel on est tous d'accord, le prix bien sûr. On parle d'une veste vendue à 70€ là où les vestes concurrentes évoluent en général autour de 150€. Sans parler des produits comme la Compressport Hurricane 25/75, la North Face FutureLight, présentées ici aussi ou les vestes en ShakeDry, qui tapent parfois la barre des 300€.
En un mot de conclusion, n'hésitez pas trop.