Test veste The North Face FutureLight

Nouvelle techno "nanospinning"

Je suis depuis un moment les différentes technologies de vestes imper-respirantes du marché. On parle en général de membranes, et c'est la dessus que goretex s'est fait connaître. Depuis de nombreuses solutions concurrentes se sont développées, parfois plus performantes. The North Face arrive aujourd'hui avec sa techno de "nanospinning" (kesako) et sa veste FutureLight.

📷 Test veste The North Face FutureLight | Nouvelle techno "nanospinning"

Je pense que ce qui se fait de mieux aujourd'hui en terme de veste imper-respirante est la gamme Shakedry. On en trouve chez plusieurs marques, j'ai eu l'occasion de jouer avec la Dynafit, la Norrona, La Mammut et The North Face en avait aussi un modèle. TNF a pourtant décidé, sans doute pour s'affranchir de la dépendance à goretex sur ces sujets, de lancer sa propre technologie. Un peu à la manière de Columbia et la techno OutDry (quoique différente), The North Face propose la FutureLight.

La technologie est différente de ce que propose goretex et ses concurrents. Chez eux on a une membrane très fine mais principalement une membrane. Ici ça s'apparente plutôt à un tissu, ou plutôt un agrégat de fibres, qui s'appuie sur la techno "nanospinning", une sorte d'enchevêtrement de fibres microscopiques censé offrir une meilleure respirabilité à imperméabilité équivalente.  L'autre gros avantage, la technologie peut-être appliquée sur - en théorie - n'importe quel tissu, ce n'est pas une membrane.

nanospinning

Venons-en au Test!

J'ai eu l'occasion de tester cette veste FutureLight lors d'une sortie organisée par la marque en forêt de Meudon près de Paris. Il pleuvait ce jour là, conditions idéales pour tester le produit. Pour autant mon avis reste incomplet car je suis arrivé sur place déjà trempé: je n'ai pas pu vérifier/évaluer l'efficacité de la veste.

Test de la Veste FutureLight

La veste taille normalement, peut-être un peu large. En taille M elle me convient parfaitement alors que j'ai pris un peu de poids ces derniers temps. En parlant de poids, cette North Face FutureLight est annoncée à 254g. On est au dessus de la plupart des vestes de trail du marché, pour preuve les vestes haut de gamme en goretex shakedry ou encore la nouveauté Compressport que je m'apprête à tester annoncent en général entre 120 et 150g. Ça laisse aussi présager d'une certaine robustesse et d'une efficacité pour un usage plus large que le trail (trek ou conditions plus difficiles).

La veste surprend aussi par son touché qui ressemble plus à une veste de type softshell qu'à une veste imperméable. Le tissu est assez doux, presque soyeux. L'intérieur est plus classique pour une veste imper-respirante, une doublure dont la fonction est surtout de protéger et donner de la structure. Si vous êtes familiers avec la terminologie des couches, j'estime qu'on est ici sur une veste 2.5 couches. Selon la personne qui gérait cette sortie organisée par North Face, les vestes ont déjà été utilisées / lavées plusieurs fois et la déperlance est toujours fonctionnelle. C'est une qualité primordiale pour une veste imper-respirante, une veste imbibée respire beaucoup moins.

Je n'ai pas les valeurs d'imperméabilité (schmerber) ni de respirabilité (RET ou MVTR). The North Face communique que la veste est très respirante, voire même plus respirante que ce qui existe sur le marché. Pour info les conditions pour qu'une veste soit validée comme matériel obligatoire pour l'UTMB est que sa valeur de respirabilité soit > 10.000 gr/m2 par 24 h. Les membranes les plus performantes que j'ai croisées tapent à 75.000.

Veste FutureLight de dos

Le logo The North Face. En regardant de près on peut constater/voir la structure du tissu et la déperlance. Les coutures sont évidemment étanchéifiées.

Veste FutureLight - manche

La veste est aussi disponible en noir. Je préfère la belle couleur verte. De toute manière je suis un fan des vêtements colorés.

Capuche

La capuche ajustable par tanka, cela manque parfois sur les vestes de trail. Pourtant ici sur la Future Light, j'aurais aimé une capuche un peu plus ample.

Poche dorsale

La poche à l'arrière, fort pratique pour y glisser un bonnet, une paire de gants, whatever. Cette poche sert aussi à ranger la veste. Le dos de la veste est un peu plus long, c'est bien pour protéger les fesses... La veste est conçue à partir de tissus 100% recyclés.

En conclusion (qui n'en est pas une), je ne saurais vous dire si la promesse est au rendez-vous. Comme je l'ai dit plus haut j'ai testé la veste alors que j'étais déjà trempé. De fait je ne peux pas vous dire si elle est performante en terme de respirabilité. La veste est cependant bien coupée, plutôt agréable à porter et mes camarades du jour semblaient assez satisfaits. Même si je suis toujours prudent de l'avis des fans de The North Face qu'ils étaient probablement.