Le test détaillé des Mizuno Wave Rebellion

Les nouvelles Mizuno

Voici une marque que je connais peu et que j'ai rarement eu l'occasion de tester. Je crois même que je n'ai jamais couru en Mizuno de route depuis que j'ai lancé Journal du Trail il y a presque 10 ans. C'est avec cette nouveauté que je vais inaugurer la marque sur le site, puisque c'est un nouveau modèle que je vous présente aujourd'hui, les Mizuno Wave Rebellion. Ma présentation suivi de mon ressenti à la suite du test.

📷 Le test détaillé des Mizuno Wave Rebellion | Les nouvelles Mizuno

Caractéristiques Mizuno Wave Rebellion

  • Prix catalogue 200€
  • Poids 230g
  • Talon 36mm
  • Méta 28mm
  • Drop 8mm

Usage: Pour aller vite avec un minimum d'amorti, pour semi et marathon
Points forts: Le bon compromis perf/prix
Points faibles: Le look éventuellement
Note: 4/5

Mizuno a pris son temps et n'a pas tout de suite versé dans la mode des chaussures à plaque Carbone. Plus que ça, la marque n'en propose pas, et a préféré investir sur une technologie intermédiaire, à base de fibre de verre. Sans aucun doute moins sexy vu de l'extérieur, il reste à voir si cela peut-être aussi efficace.

Les Mizuno Wave Rebellion

Les Mizuno Wave Rebellion prises en photos par mes soins dans le laboratoire Journal du Trail :)

Les caractéristiques

  • Poids annoncé de 230g, mesuré à 251g par nos soins. C'est un peu plus que les meilleures chaussures de running mais cela reste très acceptable.
  • Une épaisseur de semelle de 36,5mm au talon, et un drop de 8mm.
  • La mousse Mizuno Enerzy Lite, que je ne connais pas et qu'il va falloir tester.
  • La plaque reprend le principe des plaques carbones, l'idée d'un ressort qui accumule l'énergie lors de la flexion et la restitue à la relance. Ici c'est une plaque ondulée renforcée en fibre de verre.
  • Une tige d'une seule pièce qui explique aussi en partie le faible poids.
Mizuno Wave Rebellion

Sur la photo ci-dessus, on voit clairement la plaque en composite intégrée dans le coeur de la semelle. Non seulement elle apporte la tonicité qu'on attend de la techno, mais aussi un renfort latéral pour stabiliser le pied qui tend parfois à vriller avec la fatigue. Sur les longues distances évidemment.

Mizuno Wave Rebellion / languette et lacets

Languette assez fine mais enveloppante, ce qui fixe bien le pied en place. Bon maintien général

J'ai enfin pu tester cette Mizuno Wave Rebellion. Voici ce que j'en pense.

Le test

Première chose que je teste, toujours, le chaussant et les sensations en statique. Etonnament pour une chaussure qui a des visées de performance, le chaussant est assez large, pas complétement fit. Cela me convient, car j'ai le pied un peu fort et je n'aime pas être "serré" par défaut, surtout que la languette et les lacets sont là pour compenser. Justement la tige remonte assez haut. Je pensais que la languette, clairement fine, n'allait pas suffisamment bloquer le pied, mais je crois que cela fonctionnera aussi pour les coureurs qui ont un pied fin.

Vue du dessus / Mizuno Wave Rebellion

Le drop de la chaussure est plus marqué que ce que le chiffre de 8mm présage. En terme de sensations, c'est accentué car l'avant de la chaussure est assez courbé. L'ensemble pousse vraiment à la bascule, et probablement à une foulée naturellement dynamique. Voyons cela.

La chaussure, disons la semelle intermédiaire, est assez ferme, même si visuellement on pourrait penser le contraire. Je suis en train de tester en parallèle les New Balance Elite RC 2 et les très commentées Nike Vaporfly Next 2, cette Mizuno souffre évidemment un peu de la comparaison. C'est assez étonnant car les 2 concurrents disposent d'une mousse presque molle mais très épaisse, là où la Mizuno possède une semelle qui ressemble un peu plus aux modèles de l'ancienne génération.

Le choix des matériaux, de leur combinaison, est parfois difficile à saisir lorsqu'on n'est pas le chef de produit. Cela dit, ce n'est pas tout à fait honnête de ma part car il y a une différence de prix. A 200€, la chaussure est chère mais n'atteint pas encore les extrêmes.

Test de la Mizuno Wave Rebellion / rebond / tonicité

Une fois lancé, je ne ressens pas d'effet très marqué tel qu'on pourrait l'attendre d'une plaque intégrée (ici en matériaux composite), et ce rebond particulier. Ce n'est pas un soucis, car pour le coup la mousse est plutôt tonique, à l'ancienne dirais-je, où un peu comme une Adidas Boost. On perçoit aussi une sorte de claquement, un bruit sec, lors de la pose du pied sur le sol, sans doute le matériaux de la semelle externe.

La stabilité de cette Mizuno est remarquable, c'est même étonnant pour une chaussure plutôt destinée aux bons coureurs qui n'ont pas besoin de soutien / support. Je la vois comme un très bon choix pour un coureur qui voudrait se faire plaisir sur un semi mais qui reste encore un peu léger en terme de gestuelle et de maitrise du pied.

Run en Mizuno Wave Rebellion

Le talon mériterait d'être mieux tenu, peut-être plus serré, alors que l'encolure remonte assez haut à l'arrière. C'est selon moi le point à améliorer sur cette Mizuno Wave Rebellion. On note aussi que la semelle extérieure est très efficace sur le sec, et dans la moyenne sur les pavés humides.

Mon avis

La marque japonaise a pris un petit retard sur cette catégorie de produits par rapport à la concurrence. Elle arrive sur le marché avec un peu d'attente de la communauté. Il ne faut pas s'attendre à une chaussure aussi performante que chez la concurrence (les Adidas Adios Pro 2, Nike VaporFly 2, Saucony Endorphin Pro 2, Asics MetaSpeed Sky), mais c'est je crois son point fort. Beaucoup plus stable, elle reste aussi très efficace. C'est une très bonne chaussure pour attaquer un record du semi-marathon, et même sur la distance 42,195km. Bémol peut-être si vous avez le pied fin, car le chaussant est assez large au talon comme à l'avant du pied.

Fiche Technique