Test Adidas Solar Boost

Le modèle route d'Adidas fait pour les longues distances

Adidas fait partie de ces mastodontes présents sur l'ensemble du spectre sportif : du football jusqu'à la course à pied, il n'y a que peu de sports où l'on ne retrouve pas un de leurs produits. Le souci, lorsque l'on veut être omnipotent, c'est de mettre certaines disciplines au second plan et de ne pas faire beaucoup d'effort pour développer des produits aboutis. C'est le reproche que je leur fais concernant du Trail running. Les chaussures Adidas ne sont clairement pas les meilleures du marché. Par contre, pour la course à pied, c'est une tout autre histoire. Ça tombe bien, on teste un de leur modèle phare, pensé pour la distance marathon, l'Adidas Solar Boost.

📷 Test Adidas Solar Boost | Le modèle route d'Adidas fait pour les longues distances

Test des Adidas Solar Boost

Polyvalence et confort, c'est en ces termes que le marketing d'Adidas vend cette chaussure. Deux qualités essentielles pour une chaussure destinée à la longue distance. Oui le marathon c'est une longue distance même si les Ultra-trailers peuvent en rire. Il est vrai que le trail a complètement banalisé cette distance, pourtant mythique sur bitume. Mais 42km sur bitume justement, c'est traumatisant, surtout si on court à des vitesses élevées. Ainsi, le confort reste une qualité primordiale pour une chaussure destinée à cette distance, qu'on mette 2h30 ou 5h.

Vue sur le talon de l'Adidas Solar Boost

La semelle intermédiaire est constituée d'une sorte de polystyrène 

Caractéristiques techniques de l'Adidas Solar Boost

Qui dit chaussure confortable, dit souvent chaussure lourde. Ce n'est pas toujours le cas (ex : Altra One V3), mais tout de même. Ces Solar Boost sont annoncées à 305g pour du 42 2/3. Bizarre, j'ai une paire en 43 et elles ne pèse que 296gr...pourtant les marques ont plutôt tendance à sous-peser qu'à sur-peser. Bref.

Drop 10mm (32mm talon / 22mm avant pied), on n'est loin de favoriser la "foulée naturelle". La tendance actuelle est à la réduction du drop, ou même à l'absence de drop (cf. Altra). Adidas fait "à l'ancienne".  S'agissant de la semelle externe, on est  chez Adidas sur du Continental™. Ce sont généralement de bonnes semelles, qu'on avait déjà appréciées sur l'Adidas Agravic GTX. On retrouve la technologie "Boost dynamique" sur la semelle intermédiaire. C'est une sorte de polystyrène qui joue à la fois sur l'amortie et sur le dynamisme de la chaussure. 

Enfin le mesh est dans une matière stretch assez souple et élastique donc, je n'avais jamais vu ça auparavant mais c'est probablement assez courant sur des chaussures de route. Je pense que ce serait trop fragile pour des chaussures de trail.

Adidas Solar Boost vue du côté avec un zoom sur le tissu utilisé

Mon avis suite à ce test des Adidas Solar Boost  : plutôt une bonne surprise

Je fais à titre personnel de plus en plus de kilomètres sur route dans ma pratique du trail. Cela peut sembler bizarre, d'autant que je n'aime pas ça. Néanmoins, la route permet de travailler des qualités très utiles en trail (même en Ultra). Cela fait donc un moment que je m'intéresse de près aux chaussures de route. À première vue, ces Adidas Solar Boost me semblaient un peu lourdes. Leur drop de 10mm était même rédhibitoire pour me séduire.

Ce que j'aime sur ces Adidas Solar Boost

  • Le confort global : la première chose que je me suis dit en enfilant la chaussure a été "bordel mais c'est trop serré au niveau des lacets". Je rarement de problème à ce niveau là des chaussures, donc je pense que les personnes avec un fort coup de pied pourraient être gênées. C'est ma seule réserve concernant le confort global de la chaussure. Une fois que l'on s'y est fait, on y est très bien. Le tissu est stretch ce qui je trouve apporte un vrai plus. Il y a une sorte de chausson intégré, que l'on voit de plus en plus chez toutes les marques. Ça a le mérite d'améliorer la tenu du pied. Je trouve ça pas plus mal. 
  • La semelle externe : c'est du Continental™ et ça fonctionne parfaitement. D'ailleurs vous remarquerez sur les photos, la semelle est assez différente de ce que l'on voit généralement sur une chaussure de route. On pourrait presque croire une chaussure de trail pour terrain sec (j'y reviendrai).
  • La semelle intermédiaire : c'est cette couche en matière polystyrène, une technologie Adidas. C'est elle qui confère l'amorti de la chaussure. Il est bien présent, et plutôt assez souple je trouve. C'est le bon compromis pour moi. 
  • Dynamisme : il est plutôt bon. Je le mets dans la catégorie "j'aime", mais ce n'est pas non plus l'extase. En même temps ça reste des chaussures de 300gr, fait pour la longue distance. Mais du coup, en prenant ces éléments en compte, la Solar Boost s'en tire plutôt bien, voire très bien. On peut courir vite, les sensations sont plutôt sympas. Mais pour des séances de piste c'est un peu limite selon moi. 
  • Polyvalence : c'est un élément mis en avant par le marketing d'Adidas et je dois dire que c'est exact. Marathon évidemment, mais également parfait pour l'entrainement quotidien. Je pense qu'elles auront une bonne durabilité. Je pense même que ces chaussures seraient adaptées à des trails pas trop techniques, et secs surtout. Les crampons ne sont pas suffisants pour supporter des terrains gras. Par contre sur terrain sec ça ferait très bien l'affaire. J'ai pu les tester sur des sentiers de rando autour d'Aix-les-Bains c'était nickel.

La semelle Continentale de l'Adidas Solar boost

Une semelle polyvalente qui peut mettre faire l'affaire sur des trails secs et pas trop techniques

Devant de la chaussure de l'Adidas Solar Boost noire

Un mesh plutôt élastique très confortable

Mes réserves après mon test des Adidas Solar Boost

  • La zone située au niveau du coup de pied : (voir ci-dessus au point "confort global")
  • Le Drop : au risque d'être pris pour un ayatollah du drop, je ne comprends pas que certaines marques comme Adidas (accompagnée par Mizuno, Nike et d'autres) continuent à développer des chaussures avec un drop important. La recherche d'une foulée naturelle va avec une réduction du drop. Je ne parle pas forcément du 0 drop à la Altra qui ne convient pas à tout le monde. Pour ma part le Drop 4mm est ce que je préfère. Pas étonnant que j'aime les Hoka Torrent, ou les Peregrine de Saucony. Ici, je trouve que c'est quand même gênant un drop si important. On a parfois tendance à toucher avec le talon sans qu'on s'y attende, c'est spécial. On s'y fait mais c'est tout de même bizarre.
  • L'épaisseur de la semelle : 32mm au niveau du talon et 22mm sur l'avant du pied. Cela peut paraitre suffisant, important même. Pourtant, si vous avez une foulée médio-pied, il se pourrait que votre avant pied chauffe un peu au bout d'une heure, une heure et demie. Enfin c'est ce qui m'est arrivé à titre personnel. Pour faire le lien avec le point précédent, j'aurais préféré une épaisseur de 30mm au talon et 24mm devant.

L'Adidas Solar Boost avec un zoom sur la languette

Un chausson intégré qui offre un bon maintien mais c'est un peu serré au niveau du coup de pied

Conclusion

Globalement, je pense que beaucoup de coureurs seront satisfaits avec cette Solar Boost. Polyvalente, confortable, elle garde aussi du dynamisme. Pour un coureur urbain, je pense que c'est assez idéal, notamment pour courir dans les parcs et leurs quelques sentiers.

L'Adidas Solar Boost vue de profil

Conclusion : une bonne chaussure malgré un drop un peu trop important