Le test des adidas Adizero SL, pour SuperLight ? Presque !

Une chaussure tempo à l'ancienne

Les adidas Adizero SL se positionnent comme chaussures tempo, à l'interface entre des Boston 11 et des Adios Pro 3, avec du LightStrike Pro mais sans carbone. Voyons voir ce qu'il en est avec le test de ces adidas adizero SL !

📷 Le test des adidas Adizero SL, pour SuperLight ? Presque ! | Une chaussure tempo à l'ancienne

Caractéristiques Adidas Adizero SL

  • Poids 243g
  • Drop 10mm
  • Talon 35mm
  • Méta 25mm
  • Prix catalogue 130€

Usage: Une chaussure d'entrainement à la vitesse, accessible, en complément d'un modèle plus racé. Du 10km au semi.
Points forts: Polyvalence confort / tonicité, prix correct
Points faibles: Un peu ferme
Note: 4.25/5

Avant d'aller plus loin, j'en profite pour annoncer le lancement du comparateur rundeals.fr qui liste (entre autres) les avis et meilleurs prix sur les Adidas Adizero SL. RunDeals, un service développé par mon équipe !

Présentation des Adizero SL

Les Adidas Adizero SL ont ce style rétro-futuriste que j'aime assez ! Un mélange de couleurs acidulées, le classicisme à 3 bandes, et des petits détails comme cette entaille sur le devant sous les méta-tarses. Avec une semelle intermédiaire en mousse Lightstrike, ces chaussures promettent un amorti et une stabilité déjà validés. Plus intéressant, la mousse Lightstrike Pro (comme les modèles à plaque carbone) à l'avant-pied devrait assurer un retour d'énergie facilitant la propulsion (à tester). Ces adizero SL ressemblent aussi, en partie, aux Boston 11.

adidas Adizero SL vue de profil

Couleurs acidulées, style "moderne à l'ancienne" très propre à adidas, avec du Lightstrike Pro à l'avant.

Infos techniques

  • Partie en mesh technique recyclé
  • Amorti Lightstrike et Lightstrike Pro sur l'avant.
  • Poids : 243,25 g en pointure 42 2/3
  • Drop : 10 mm
  • Stack : talon 35 mm, avant-pied 25 mm
  • La tige contient 50 % minimum de matières recyclées.
adidas Adizero SL, vue de l'avant de la chaussure

Protection caoutchouc minimaliste sur l'avant :)

La tige en mesh technique est ni trop fine, ni trop épaisse, avec tout un ensemble de micro-perforations sur les flancs et sur le dessus de la chaussure qui devraient faciliter la ventilation. Le bon compromis. La languette, par contre, me semble un peu trop épaisse, et surtout assez longue. Elle remonte notablement sur le dessus du pied, sauf à utiliser le dernier oeillet sur l'extérieur (et encore).

Les lacets de l'adidas Adizero SL

Les iconiques 3 bandes, bien visibles ici. La languette est presque un peu trop longue.

Il est toujours difficile de savoir ce qui tient du greenwashing où s'il y a un véritable gain environnemental, mais cette adidas adizero SL est en partie fabriquée avec des matériaux recyclés, pour une production plus durable.

Avec un drop de 10 mm et un poids de 243 g en taille 42, on est sur un profil plutôt intermédiaire. Le drop à 10 mm c'est toujours un peu old school pour moi, mais ça conviendra sans doute à certains.

adidas Adizero SL, semelle externe

J'aime assez le travail sur la semelle externe, le genre de détail qui ne sert à rien puisque c'est sous la chaussure, mais ça fait quand même partie d'un plaisir esthétique.

Malgré une orientation sur les sorties plus rythmées, l’Adizero SL n'oublie pas pour autant d’être confortable. La chaussure s’enfile facilement, et le rembourrage autour du collier de pied et du talon, généreux, cale bien le pied dans un écrin moelleux. Le mesh utilisé est assez doux, à l'opposé de ce que l’on retrouve sur les Boston ou les Adios, par exemple.

Le talon de l'adidas Adizero SL

La coque du talon est bien formée, arrondie, et enveloppe bien l’arrière du pied. Avec une zone du coup de pied bien ajustée, assez fit mais sans excès, le pied est bien maintenu, ne bouge pas. C’est de bon augure pour les différentes séances auxquelles la SL se destine. La languette est assez épaisse, ce qui évitera aux lacets, assez fins eux, de se faire trop sentir.

Ce tableau plutôt positif se poursuit avec l'avant-pied qui offre pas mal de place aux orteils, c’est appréciable. La semelle semble un peu ferme, mais rien de choquant, quand on connaît les modèles classiques de la marque aux trois bandes.

Le test des adidas Adizero SL

Sur le terrain

Une fois en mouvement, l’excellente première impression se confirme. Le pied est parfaitement maintenu, et l’amorti se montre très réactif, sans jamais devenir tapant, trop sec. Le contraste avec les Boston 11 testées récemment, avec leur épaisse semelle, est saisissant. La chaussure déroule bien, et est stable, conséquence de la fermeté de la semelle. Les Adizero SL sont faciles à courir, pas trop exigeantes, et répondent bien aux sollicitations sur les séances rythmées.

Elles se montrent aussi à leur aise en endurance, et apportent une proposition un peu différente de la mode actuelle des semelles très épaisses, à l’amorti très rebondissant. Après quelques kilomètres, le temps de "faire" un peu la mousse, on sent un peu plus l’apport de l’insert en Lightstrike Pro à l’avant, piqué sur les modèles de courses d’Adidas. La chaussure gagne encore en dynamisme, donne l’impression de s’ouvrir un peu.

Le test des adidas Adizero SL

Dernier point positif, la semelle externe, malgré l’absence de l’habituel partenaire Continental, est de très bonne facture, et semble durable.

En conclusion

Les Adizero SL sont d’excellentes chaussures. Polyvalente, dynamique, confortable, c’est une très bonne paire à tout faire pour un large éventail de coureurs. Son amorti un peu ferme assure une bonne stabilité. Idéalement, elle brillera le plus sur les séances de fractionnés, courts, ou des sorties tempo, disons jusqu’ à une allure semi. Distance qui nous semble d’ailleurs être une bonne cible pour ce modèle. Pour ne rien gâcher, la durabilité semble excellente, pour un tarif contenu de 130€.  On valide !

Pour terminer, n'hésitez pas à consulter mon comparateur rundeals.fr qui présente les promos sur les Adidas Adizero SL (entre autres). Si vous l'utilisez, vous contribuerez à faire vivre Journal du Trail !