Le test de la Compressport ThunderStorm 25/75 : aussi efficace qu’onéreuse

Veste de trail haut de gamme

Au fil des ans, la marque suisse Compressport s’est forgée une belle réputation dans les équipements de trail, et bien au-delà des emblématiques manchons de compression. Issue du triathlon, la marque a su se diversifier en proposant également des ceintures, des sac de trail, ainsi que des vestes. Nous avons déjà testée la Hurricane 25/75, c'est aujourd'hui la toute dernière Thunderstorm 25/75 que nous vous présentons.

📷 Le test de la Compressport ThunderStorm 25/75 : aussi efficace qu’onéreuse | Veste de trail haut de gamme

Caractéristiques Compressport Thunderstorm Waterproof 25/75

  • Poids 132g
  • Schmerber 25000
  • Imper-respirante 75000
  • Capuche Oui
  • Prix catalogue 350€

Usage: La Thunderstorm Waterproof 25/75, une veste pour le running, le trail, mais aussi le vélo, et pour les personnes qui ont les moyens
Points forts: Efficacité, qualité, compacité, bien taillée
Points faibles: prix quasi rédhibitoire
Note: 4.25/5

Avant d'aller plus loin, j'en profite pour annoncer le lancement du comparateur rundeals.fr qui liste (entre autres) les avis et meilleurs prix sur les Compressport Thunderstorm Waterproof 25/75. RunDeals, un service développé par mon équipe !

Caractéristiques de la Compressport ThunderStorm 25/75

Son nom l’indique: la membrane est une 25k/75k. Qu’est ce que cela signifie ? (C'est quoi une veste respirante ?)
Le premier chiffre désigne l’imperméabilité de la veste, exprimée en Schmerber. Cela représente, en millimètre, la hauteur d’une colonne d’eau nécessaire pour traverser le tissu. Ici, 25k, cela donnerait une colonne d’eau de 25m.

Les autres vestes Compressport que nous avons testées :

Pour parler un peu plus clairement au trailer en quête de la veste imperméable ultime : la membrane résiste à plus de 10 fois la pression usuelle de la pluie qui tombe. Ce niveau d’imperméabilité est en phase avec l’offre actuelle des vestes haut de gamme que l’on retrouve chez Raidlight par exemple. Point sensible, les coutures, qui sont ici parfaitement étanchées, tout comme le zip à glissière doublé pour éviter au maximum les infiltrations.

La veste Compressport Thunderstorm Waterproof 25/75 / coutures étanches

Les coutures sont collées et imperméabilisées

La membrane est de plus traitée DWR : l’eau va perler dessus et donc stagner un minimum, limitant le risque de traverser dans la durée. Bref, l’imperméabilité ne semble souffrir aucun reproche sur le papier. Il faut donc s'attarder au point le plus critique des vestes de ce type: la respirabilité. C’est ce qu’exprime ce chiffre de 75k : c’est l’indice MVTR de la membrane, soit sa capacité à évacuer la vapeur d’eau générée par le corps au cours de l’effort. Cela représente la quantité de vapeur d’eau que la membrane laisse passer sur 24h. Plus il est élevé, plus la veste “laisse passer” une grande quantité de vapeur d’eau, et plus on limite l’effet cocotte-minute. Ici Compressport frappe assez fort. On notera également qu'aucun artifice n’est disponible pour accentuer la ventilation (comme des zones en mesh, ou des ouvertures à glissières sous les bras), pour ne pas compromettre l’imperméabilité.

(N.D.L.R : plus d'info sur la physique derrière l'imperméabilité et la respirabilité d'une veste)

La veste Compressport Thunderstorm Waterproof 25/75 - poche pectorale

La capuche ne dispose pas de serrage manuel mais elle est bien pensée, et l'élastique de maintien sur la partie frontale ainsi que sa coupe assez “fit” fonctionne bien. Elle se place sur la tête naturellement et ne gène pas la vision, ni ne bouge.

La veste dispose d’une poche poitrine assez large, pour y caler une ou deux barres par exemple - ou la barre en cours de consommation quand on morcèle ses prises en ultra. On remarque qu'on ne peut pas la replier dans cette poche. Bon en réalité, on peut le faire, mais cette poche n’est pas faite pour. Extrêmement compressible, on aura aucun mal à caser ses 132g (taille L) dans une poche de sac de trail ou une ceinture, même minimaliste.

La veste Compressport Thunderstorm Waterproof 25/75 / compacité

Le test

La veste taille assez fit, mais pas partout. De prime abord cela semble un peu étrange, comme si le corps de la veste était dans une taille, et les manches dans la taille du dessous.

Celles-ci sont très ajustées, mais sans contraindre les mouvements grâce à l’élasticité de la membrane. Car oui, en plus d’annoncer des indices d’imperméabilité et de respirabilité excellents, un poids plume, la membrane est légèrement stretch. On retrouve d’ailleurs un tissu légèrement différent aux poignets, encore plus élastiques afin de pouvoir accéder à sa montre. Cependant je trouve que l’ouverture gagnerait à être un peu plus large à ce niveau là.

La veste Compressport Thunderstorm Waterproof 25/75

Au niveau du torse, je tombe pile dans le milieu du L du guide des tailles de Compressport et la veste me va parfaitement. Et surtout, le port d’un sac en dessous n’est absolument pas problématique. C’est pour moi un aspect quasiment obligatoire : pouvoir mettre la veste par-dessus le sac de trail. Soit pour pouvoir protéger son contenu en cas de pluie, mais surtout pour l’aspect pratique : pouvoir mettre et enlever la veste facilement sans retirer son sac est un impératif. Cela permet de parer à un coup de froid en abordant une descente, ou se couvrir rapidement et facilement.
Aucun souci ici, cela passe avec les flasques remplies à l’avant du sac.

Je n’ai pas eu à affronter de pluie diluvienne pendant cet automne/hiver, mais quelques averses bien senties, que ce soit en courant, en marchant ou même à vélo : comme avancé par la marque, l’imperméabilité est sans faille. Pour les adeptes de l'entraînement croisé, il ne faudra pas hésiter à s'en servir à vélo : le fit de la veste évite l’effet parachute et cela permet de rentabiliser un peu l'investissement.

Test de la Compressport Thunderstorm Waterproof 25/75

Là où j'attendais le plus la veste est sur la respirabilité. Utilisée sur des séances avec du rythme, donc un bon dégagement de chaleur, dans des conditions loin d’être idéales:  8-10°C, pluie fine, j’avoue avoir été bluffé par l’efficacité de la membrane utilisée. Bien tendu il n’y a pas de magie, on transpirera toujours, mais j’ai constaté sécher beaucoup plus rapidement qu’avec mes autres vestes - annoncées moins performantes - , et surtout je n’ai pas ressenti le “coup de froid” qui peut arriver rapidement sur un corps humide après un effort: on sèche rapidement, c’est confortable.

Côté sécurité on retrouve des éléments réfléchissants un peu partout : sur l'inscription en bas à l’arrière de la veste, sur le logo poitrine, autour des poignets.

Conclusion

Cela transparaît à la lecture du test : il est difficile de trouver une faiblesse à la veste proposée par Compressport. Légère, stretch, bien taillée, parfaitement imperméable, vraiment respirante, avec une poche poitrine, une capuche qui tient bien en place, des éléments réfléchissants disposés un peu partout… Quasi sans-faute, il n’y aurait bien que sur l’ouverture aux poignets un peu trop étroite pour accéder facilement à sa montre qui mériterait d’être revue. Reste son prix, 350€, qui évidemment ne la met pas à portée de toutes les bourses, même en prenant en compte une utilisation multisport trail/rando/vélo qui n'intéresse pas forcément tout le monde. C’est un investissement à mettre en regard de notre pratique du trail et de l'importance accordée aux points forts de cette veste.

Pour terminer, n'hésitez pas à consulter mon comparateur rundeals.fr qui présente les promos sur les Compressport Thunderstorm Waterproof 25/75 (entre autres). Si vous l'utilisez, vous contribuerez à faire vivre Journal du Trail !