La Garmin Forerunner 955 Solar, mieux que la Fenix 7 ?

La meilleure montre de triathlon

A l’occasion de la Journée Mondiale de la course à pied, Garmin nous annonce la Forerunner 955 sa nouvelle montre GPS de running et de triathlon avec verre solaire, interface tactile et fonctions d'entraînement haut de gamme. On vous présente cette nouvelle Garmin Forerunner 955.

📷 La Garmin Forerunner 955 Solar, mieux que la Fenix 7 ? | La meilleure montre de triathlon

Caractéristiques Garmin Forerunner 955

  • Dimensions 46,5 x 46,5 x 14,4 mm
  • Poids 53g
  • Autonomie 42h (49h avec solaire)
  • Ecran 260 x 260 pixels
  • Prix catalogue 649,99€

Usage: Le modèle haut de gamme multisport, pour tout faire, dans la limite de l'autonomie de ~40h.
Points forts: Meilleure rapport qualité/prix que la Fenix 7 sion on accepte l'autonomie
Points faibles: Super montre, RAS
Note: 4.75/5

Garmin nous présente la Forerunner 955 Solar. Après la Garmin Fenix 7 (que je suis en train de tester) en début d'année, c'est la remplaçante de la 945 qui arrive.

Cette Forerunner 955 hérite évidemment de tout l'écosystème Garmin. On n'est donc pas totalement surpris de voir que cette nouveauté est équipée d’un verre solaire Power Glass qui permet de pousser l'autonomie de la Forerunner 955 à 49h en mode GPS. En mode montre connectée "classique" la marque annonce une autonomie maximale de 29 jours.

La Forerunner 955 est aussi disponible sans le capteur solaire, pour une autonomie qui est tout à fait satisfaisante de 42h en Full GPS. C'est 6h de gagné sur le modèle précédent. Cela en fait aussi une montre tout à fait capable de répondre au besoin d'un Ultra-Traileur, sauf pour les plus longues distances et typiquement les 100 miles.

La Garmin Forerunner 955 Solar

C'est surtout l'arrivée de l’écran tactile qui devrait intéresser beaucoup de monde. C'était déjà le cas sur la Fenix 7, cela devient donc générique sur les modèles haut de gamme Garmin. On pourra conserver aussi l'utilisation des 5 boutons classiques ainsi que l'ergonomie existante, pour un accès plus simple et plus rapide aux différents menus. Pour être en train de tester la Fenix 7, je trouve les boutons plus ergonomiques que le tactile lorsqu'on est en course.

La Forerunner est conçue pour les triathlètes (là où les Fenix sont plutôt outdoor ou trail), mais on retrouve toutes les fonctions propres à la course à pied. Elle sera, avant qu'on puisse la tester, sans doute pertinente en trail. On notera quand même de nouvelles fonctions comme le statut de variabilité de la fréquence cardiaque (VFC), le niveau de préparation à l'entraînement et un widget de course que je présente ci-dessous.

Passons en revue les nouvelles fonctionnalités.

Les nouveautés

Le verre solaire : on a donc le même capteur solaire que sur la Fenix 7,  qui devrait ici pousser l'autonomie jusqu’à 49h en mode GPS simple fréquence.

La fameuse interface tactile : Elle offre une navigation plus rapide entre les écrans. Evidemment, elle ne remplace pas mais complète le système à 5 boutons qui peut être utilisé séparément ou simultanément. En ce qui me concerne, je préfère les boutons, surtout en pleine activité.

Le GPS Multi-bandes : encore une fois, la 955 hérite de cette caractéristique de la Fenix 7. Avec le multi-bandes et multi-GNSS sur la montre, on améliore de manière notable la précision du GPS, disons de 5m à 3m. Par contre ça pénalise fortement l'autonomie qui est réduite au moins de la moitié.

Fonctions de préparation à l'entraînement : permet de mesurer chaque jour l’état de fatigue du corps pour programmer les périodes d’entrainement plus soutenues. Cette fonction prend en compte le sommeil, le temps de récupération, le statut VFC et d'autres paramètres.

Statut VFC : permet de suivre la variabilité de la fréquence cardiaque (la VFC) pendant le sommeil, pour donner un meilleur aperçu du bien-être général, du niveau de récupération et de performance.

Rapport matinal : Possibilité de recevoir, chaque matin sur la montre, la météo du jour, une suggestion d'entraînement quotidien ainsi que des informations sur le temps de sommeil et le statut VFC. Le rapport peut même être personnalisé selon ce qu'on veut voir apparaitre.

Widget de Course : Une fois qu’une course est programmée, des entraînements quotidiens sont proposés et calculés en fonction des objectifs. Ce widget donne également accès à une prévision de performance spécifique pour le jour de la course, affiche la météo ainsi qu’un compte à rebours pré-course. C'est finalement assez proche du rapport matinal, une variante disons.

Le fameux mode STAMINA : apparu d'abord sur la Fenix 7, c'est le suivi du niveau d'effort et d’énergie dépensée en temps réel pendant une course ou un parcours. Le gros intérêt, il indique si on est en surrégime, plutôt pertinent pour les longues distances où on a souvent du mal à évaluer les choses.

Mesure de la puissance en course à pied : Couplée à une ceinture cardio HRM-Pro ou un Running Dynamics Pod, on peut analyser les données de puissance directement depuis la montre et sans avoir besoin de passer par une application tierce. Voir ci-dessous.

La Garmin Forerunner 955 Solar

Pour l'entrainement et le suivi de la performance

La Forerunner 955 reprend tout ce que faisait la 945 VO2 Max, la charge d’entraînement, l’intensité de l’entraînement, les conditions de performance ou encore l’évolution dans le temps de l’impact physiologique de l’entraînement. De plus, avec les nouveaux indicateurs tels que l'état de la VFC, l'historique d’entrainement et le niveau de performance, les athlètes bénéficient d'un meilleur aperçu de l'état général de leur entraînement et de leur récupération.

Pour guider les sportifs dans leur préparation, la montre envoie des propositions d’entraînements spécifiques en fonction d’un évènement programmé via le widget de Course. On a aussi, bien sûr, tous les types de sports et activités qu'on peut imaginer.

Mesure de puissance et Cycling Dynamics

Je ne suis pas un utilisateur pointu de ces outils, mais de nombreux sportifs aiment mesurer précisément leur performance pure. C'est déjà présent chez la concurrence comme Coros et Polar, qui eux n'ont pas besoin d'outil externe (le seul capteur cardiaque suffit) : Garmin propose désormais la mesure de puissance en course à pied, à condition d'utiliser une ceinture cardio HRM-Pro ou un Running Dynamics Pod (c'est vendu séparément). On a également des données complémentaires enregistrées pendant la séance comme la cadence, le temps de contact au sol et la longueur de sa foulée. Selon moi, on entre ici dans l'optimisation poussée de l'entrainement et encore faut-il pouvoir exploiter toutes ces données.

Le cyclistes pourront aussi, par exemple, accéder à des données comme l'équilibre jambe droite/gauche, le temps passé assis et en danseuse, le décalage par rapport au centre de la pédale et les phases de puissance. Idem, il faut avoir un capteur de puissance Garmin sur le vélo. Dans l’eau, la montre détecte, en outre, le type de nage, enregistre la distance, les mouvements de bras, la cadence.

La cartographie, le suivi de trace et l'analyse des sorties

On a ici des choses plus classiques, qui sont déjà présentes sur les autres modèles haut de gamme. Ainsi

  • Le classique suivi de trace GPS avec l'anticipation des changements de direction.
  • Un outil de prévision d’itinéraires "Trendline" qui intègre les meilleurs itinéraires et la possibilité de les télécharger en utilisant Garmin Connect. Il faudra éventuellement tester, même si je trouve Strava vraiment excellent (le meilleur selon moi). Suunto est aussi très fort sur ce sujet, j'en ai beaucoup parlé dans les tests des Suunto 5 Peak et Suunto 9 Peak.
  • L'outil PacePro suggère l'allure à adopter selon le dénivelé du parcours et les conditions de la course.
  • L'excellent ClimbPro, lorsqu'on est en suivi de trace GPS, qui donne les informations sur les ascensions en cours ou à venir.

Je reviendrai vers vous si j'ai l'occasion de tester cette Garmin Forerunner 955. Je pense qu'on arrive à un point, dans le domaine des montres GPS, où les différences entre les modèles deviennent minimes pour la plupart des utilisateurs. L'autonomie n'est plus un vrai problème, et les montres GPS ne se distinguent plus qu'à travers des fonctionnalités très spécifiques (ex : détection du type de nage ici).

Lorsque je vois tout ce que peut faire cette Forerunner 955, on peut se demander l'intérêt d'une Fenix 7. La seule véritable différence se trouve dans l'autonomie, nettement meilleure sur la Fenix. Mais quand même. La question se pose d'autant plus que la Forerunner 955 est disponible à partir de 549,99€ et 649,99€ pour la version Solar, soit~200-300€ de moins que la Fenix 7.

A suivre...