Le test des Saucony Peregrine 12, la même en plus performante !

La polyvalence 4 saisons !

S'il y a un modèle que j'apprécie, parmi tous ceux que je teste, c'est bien la Peregrine. Très adaptée aux terrains que je pratique au quotidien, les forêts parfois humides du nord de la France, un drop faible de 4mm, une bonne stabilité latérale, et un look plutôt sympathique. La Peregrine 12 est là, et excellente nouvelle, elle perd une trentaine de grammes. C'était ce qu'on espérait. Aussi, la Peregrine 12ST est maintenue. Test !

📷 Le test des Saucony Peregrine 12, la même en plus performante ! | La polyvalence 4 saisons !

Caractéristiques Saucony Peregrine

  • Poids 275g
  • Drop 4mm
  • Talon 27mm
  • Méta 23
  • Prix catalogue 150€

Usage: Pour à peu près tous les usages, avec une préférence pour les terrains humides et les distances courtes/moyennes, max 70km
Points forts: Beaucoup, confort, dynamique, polyvalence
Points faibles: Pas beaucoup
Note: 4.75/5

La nouvelle Peregrine 12 vient d'arriver, elle prend évidemment la suite des Peregrine 11 qu'on avait aussi testées. Je ne vais pas vous faire toute l'histoire du modèle, la Peregrine est probablement le modèle le plus apprécié par les coureurs de trail chez la marque Saucony. La grosse évolution, et je n'en suis pas mécontent, concerne le poids de la chaussure

On gagne plusieurs dizaines de grammes, avec une valeur annoncée à 275g (et 289g en version ST). La version précédente, la Peregrine 11 qu'on avait présentée ici, écrasait la balance avec plus de 300g et quelques. Le drop reste de 4mm, une particularité de ce modèle depuis le début.

La très belle Saucony Peregrine 12

J'aime assez ce coloris, même si sur une chaussure de trail ce n'est jamais fait pour durer...

La présentation (le test est plus bas)

On conserve l'amorti en PWRRUN, mais surtout une nouvelle semelle premium de 3mm en PWRRUN+ qui explique sans doute le poids réduit de cette nouvelle version 12. La marque parle d'une nouvelle plaque en nylon qui participe à drainer l'humidité à l'extérieur de la chaussure, une qualité qu'on recherche tous sur les longues distances et les Ultras. La chaussure conserve aussi la semelle extérieure en PWRTRAC, qui fonctionne assez bien sur les terrains meubles, mais que je trouve moyennement efficace sur les terrains techniques (la roche humide surtout).

Les Saucony Peregrine 12 ST

La Peregrine 12 est aussi disponible en version ST, si vous pratiquez les terrains très très gras.

Autre bonne nouvelle, et ce n'est jamais gagné : la version ST, avec ses gros crampons, est renouvelée. C'est le modèle le plus intéressant, dans cette gamme, en particulier par rapport à ce que propose la concurrence. Les crampons ST sont vraiment très marqués, et si vous pratiquez beaucoup en forêt très humide, l'hiver par exemple, je connais peu de chaussures aussi efficaces.

La Saucony Peregrine 12 dans le studio Journal du Trail

On distingue la semelle ci-dessus. Bêtement j'ai oublié d'en faire une photo plus visible, ce que je fais toujours avant un test.

Notons aussi, inflation oblige, que la chaussure passe à 150€ pour les deux versions.

Le test sur le terrain

Prise en main

La chaussure est légère, c'est un fait. Elle est aussi compacte, assez fine et plutot racée. On ne gagne pas 30g sans fortement revoir le produit, et en dehors de la semelle qui semble être la même, la Peregrine 12 est une nouvelle chaussure. Autre point, secondaire pour certains, important pour moi, l'ensemble est esthétiquement très réussi, équilibré. Une belle chaussure.

La Saucony Peregrine 12, lacets et languette

Ya pas à dire, elle a du style.

Premières sensations

La chaussure se chausse facilement. J'insiste sur ce point, j'ai sans doute été traumatisé par la S/LAB Pulsar SG, mais je déteste les chaussures où on peine à entrer le pied, où il faut étirer les lacets, faire attention à ne pas plier la languette. La Peregrine 12 est simple. Une fois en place, le pied confirme l'impression visuelle : le chaussant est plutôt fit, près du pied. Il ne délaisse pas cependant le confort sur l'avant, on a de la place pour les orteils.

Une chaussure qui moule le pied, donc. Je ne suis pas mécontent de retrouver cette sensation, après avoir récemment testé des chaussures qui se comportent très différemment (les Altra Mont Blanc, les Mizuno Wave Mujin 8). Pour compléter le tableau, le pied est très bien calé sous la malléole, très bien tenu, gage d'une excellente stabilité. Je pense surtout aux terrains techniques, aux dévers. L'arrière remonte peut-être un peu trop haut, il faudra faire attention si on est sensible du tendon d'Achille.

La Saucony Peregrine 12, le talon

Le talon remonte assez haut, comme le reste du col d'ailleurs. Avec en plus le fit précis, cela assure un excellent maintien du pied, une forte stabilité.

Dynamique

J'ai eu plusieurs expériences avec les Peregrine. Depuis les Peregrine 5 on a tout eu, du chaussant trop serré à la semelle parfois molle. De manière générale, je les plaçait dans la catégorie des chaussures de trail polyvalentes avec une préférence pour les terrains humides. La nouvelle Peregrine 12 passe un cap. C'est devenu une chaussure pour performer. On gagne en dynamique, le pied est précis, le drop de 4mm (cela, n'a pas changé) invite à la relance. Je ne sais pas si c'est corrélé à l'arrivée récente des Endorphin Trail, ou l'annonce d'une nouvelle Saucony Xodus Ultra, mais je trouve que la Peregrine est repositionnée dans la gamme.

Le test de la Saucony Peregrine 12

La peregrine 12 , un drop de 4mm avec 26,5 sous le talon.

La semelle intermédiaire est ferme, tonique, plus que sur le modèle précédent, même si j'ai surtout couru avec les 11ST qui profitent de crampons conséquents. Difficile de dire si la semelle est réellement plus ferme, mais j'ai le sentiment. C'est cohérent avec la tournure générale de la chaussure, plus fine, plus légère, plus dynamique. J'irais même jusqu'à dire que c'est une chaussure à chrono sur les maratrail (~40km).

Le test de la Saucony Peregrine 12

Avec le temps, je trouve que les Peregrine avaient perdu de leur caractère. Un peu lourdes, parfois un peu molles, trop d'ambition peut-être à vouloir répondre aux envies de tous les coureurs. Avec la Peregrine 12, j'ai l'impression que Saucony a voulu revenir au principal, une chaussure qui se positionne plus clairement dans la gamme. J'en suis heureux, je trouve que la Peregrine 12 est une chaussure très réussie, précise, tonique, efficace en dévers, presque racée. Je ne la conseillerais pas pour les Ultra (ce qui pouvait être le cas des versions antérieures), ni pour les sentiers très secs du sud de la France, sauf pour les coureurs qui ont l'habitude de courir sans trop d'amorti.

Je suis en train de finaliser mon programme de course de l'année. Il y aura des Ultras, ponctués de courses moins longues. Je sais déjà avec quoi je cours et continuerai de courir les Ultras. En revanche, sur des distances plus courtes, disons les 60km, je n'ai pas encore décidé. Ces Peregrine 12 pourraient être de la partie.

Fiche Technique

Les Saucony Peregrine 12

  • Poids 275g
  • Drop 4mm
  • Talon 27mm
  • Méta 23
  • Prix catalogue 150€

Marque: saucony

Les Saucony Peregrine sont d'excellentes chaussures de trail, peut-être parmi les meilleures capables de répondre à tous les besoins. Un Must selon Journal du Trail. Voir plus