Le test des Brooks Hyperion Tempo, efficaces et toniques

Pour travailler les chronos

Chaque marque de running propose un modèle très axé compétition, souvent équipé d'une plaque carbone, ainsi qu'un modèle associé typé entraînement. On parle souvent de modèle "tempo", pensé pour travailler la vitesse, l'allure cible, les séances de fractionnés. Chez Brooks, c'est la Hyperion Tempo qui s'en occupe. Voici mon test de cette chaussure tonique et efficace.

📷 Le test des Brooks Hyperion Tempo, efficaces et toniques | Pour travailler les chronos

Caractéristiques Brooks Hyperion Tempo

  • Poids 207g
  • Drop 8mm
  • Prix catalogue 150€

Usage: Pour les courses rapides jusqu'au semi, et les entrainements fractionnés / vitesse
Points forts: Légèreté, tonicité, confort
Points faibles: RAS
Note: 4.75/5

Avec un poids annoncé à 207g par la marque (confirmé par les soins de ma balance de cuisine), cette Hyperion Tempo est très légère. Autant d'ailleurs que les modèles les plus performants du marché, qui passent de temps en temps sous la barre des 200g, mais tout juste. Le drop de 8mm est assez standard, mais j'aurais aimé qu'il soit un peu plus faible.

La Brooks Hyperion Tempo

La mousse utilisée est la DNA Flash, avec de l'Azote à l'intérieur (je ne saurais dire à quoi ça sert), comme les Brooks Hyperion Elite 2, le modèle à plaque carbone de la marque. Le modèle que je teste possède un look certain avec ce contraste entre le blanc du tissu et la semelle intermédiaire noire. Le logo réfléchissant en rajoute.

Languette et lacets / Brooks Hyperion Tempo

La semelle extérieure est assez dessinée, étrangement au regard de l'objectif de la chaussure (la route). On pourrait presque les prendre sur une course nature en forêt, même si la tige, sur les flancs et sans pare-pierres n'est pas faite pour cela.

La semelle de la Brooks Hyperion Tempo

Le fit est correct, pas trop étroit pour une chaussure de ce type. Ce n'est pas pour me déplaire en ce moment où je teste aussi les Adidas Terrex Speed Ultra ainsi que la Nike Vaporfly 2, deux modèles qui ne sont pas des plus simples à enfiler. Ici, ça va, sans que le pied ne soit mal tenu une fois en place.

La semelle intermédiaire est plutôt ferme, à l'inverse de ce qu'on peut trouver ailleurs, comme sur la NewBalance Rebel V2 par exemple. Les avantages mis en avant par telle marque ne le sont apparemment pas pour telle autre. J'aime assez la sensation ici, on perçoit une stabilité et une vivacité de la chaussure, cette Brooks Hyperion Tempo est très plaisante.

Test des Brooks Hyperion Tempo

La chaussure révèle ses qualités lorsqu'on accélère, la mousse étant plus réactive à l'impact, plus tonique qu'on peut le penser à l'arrêt. Je perçois une certaine élasticité de l'ensemble. Je trouve aussi que la chaussure est assez neutre, pas d'éléments de stabilisation ou de maintien évidemment. C'est ce qu'on attend sur ce type de produit plutôt pensé pour la vitesse, les allures cibles sur 10km. Ainsi, on évitera de les prendre sur marathon surtout si on manque d'expérience sur la distance.

Test des Brooks Hyperion Tempo

En conclusion, cette Brooks Hyperion Tempo est une très bonne chaussure d'entraînement pour le coureur qui cherche à travailler sa vitesse, préparer un 10km. Cela permet aussi de conserver la chaussure que vous aurez éventuellement choisie pour les gros objectifs (Brooks Hyperion Elite 2, Nike Vaporfly 2, NewBalance RC Elite 2...). Plus confortable qu'une "racer", on pourra bien sûr la prendre sur un objectif de course, jusqu'au semi marathon.

Fiche Technique