Le test des Brooks Catamount, nouvelles chaussures de trail Brooks

Légères et rapides

Ce n'est pas tous les jours qu'une nouvelle chaussure arrive sur le marché. Encore moins dans le trail ou le nombre de produits est toujours moindre que sur la route. Lorsque ça arrive, sur Journal du Trail nous sommes toujours un peu excités, surtout lorsqu'il s'agit d'une annonce d'une marque comme Brooks! Voici les Brooks Catamount.

📷 Le test des Brooks Catamount, nouvelles chaussures de trail Brooks | Légères et rapides

Brooks dans le trail running c'est surtout la Brooks Cascadia (notre présentation de la Cascadia 15) et dans une moindre mesure les Brooks Puregrit et Brooks Caldera. La nouveauté: la Brooks Catamount, une chaussure que j'ai déjà envie de tester!

On n'a évidemment encore assez peu d'informations sur cette nouvelle chaussure, mais quand même: la cible est plutôt axée performance / longues distances avec un poids annoncé de 272g (249g pour le modèle féminin). Avec 22mm à l'arrière et 16mm à l'avant on reste dans la norme des chaussures à destinée rapide, 6mm de drop.

Profil de la Brooks Catamount

Sur qui surprend tout de suite c'est le coloris: il n'y en a pas, la chaussure est blanche et pour une chaussure de trail c'est surprenant. C'est en réalité un choix volontaire de Brooks, "proposer une chaussure blanche telle une page blanche sur laquelle s'écrira les histoires du coureurs". L'idée même est de laisser la chaussure se salir, car ici de toute manière la chaussure va se tacher et c'est fait exprès, alors pas la peine de s'échiner à la garder propre.

On note aussi la marque "My Crew" qui pourra être customisée par le coureur, on peut y mettre son prénom, celui de son club ou alors "Journal du Trail" :). La marque prévoit d'ailleurs un jeu concours où chacun pourra partager "l'histoire de sa chaussure".

Pour les prochaines éditions de vraies couleurs apparaitront, mais c'est plutôt sympa et ça change des classiques Cascadia. On peut voir qu'il s'agit d'une chaussure de trail plutôt destinée aux terrains roulants.

Relativement peu de protection, même si on peut voir un film protecteur sur les cotés et un petit pare pierres à l'avant. En tout cas, pas de renforts ou de bandes de maintien sur les flancs. On remarque aussi quelques évents d'évacuation de l'eau ou de l'humidité sur les cotés juste au dessus de la semelle, inséré dans la bande en TPU. Je ne sais pas si c'est nécessaire et/ou efficace car le tissu semble déjà très respirant.

La semelle intègre la nouvelle techno DNA Flash de la marque qui est aussi utilisée sur les Brooks Hyperion Tempo (variante sans plaque carbone de la Hyperion Elite). Le DNA Flash intègre de l'Azote dans la mousse. Je n'en sais pas plus, ni ce que ça apporte en dehors de "l'excellent amorti et du retour d'énergie" annoncé par la marque.

La semelle de la Brooks Catamount

La semelle est relativement polyvalente. Même si de loin on pourrait penser que la Brooks Catamount est une chaussure de route, on constate que c'est bien une chaussure de trail. Il faudra tester la chaussure pour évaluer ses qualités évidemment. Au niveau de la gomme, on peut s'attendre à quelque chose de très efficace. J'écoutais une présentation avec Stéphane Brogniart un athlète sponsorisé par Brooks qui était un peu critique sur les anciennes gommes des Brooks et des Cascadia en particulier, ici sur la Catamount l'accroche est selon lui excellente. C'est même avec la mousse DNA Flash la force principale de la Catamount: une semelle durable avec un excellent grip. On verra.

Le talon de la Brooks Catamount

On peut en tout cas constater qu'il y a du nouveau chez Brooks en 2020, après la sortie de la fulgurante Brooks Hyperion Elite et sa plaque en fibre de carbone sur les talons de la Nike AlphaFly. La Catamount devrait sortir dans le courant de l'été, en juillet, au prix de 160€.