Test Quechua Helium Rain 500

Elle fait le job pour pas cher

A tester des produits outdoor depuis désormais près de 10 ans on pourrait penser que je suis de plus en plus exigeant sur ce que les marques nous proposent. Il y a cependant un sujet sur lequel on s'attarde peu souvent dans les tests, la relativité quant à l'efficaté réellement nécessaire et les notions de rapport qualité/prix. Comment penser par exemple l'écart qui existe entre cette Quechua Helium Rain à 34€99 que je m'apprête à vous présenter et la toute dernière Mammut Rainspeed à 300€.

📷 Test Quechua Helium Rain 500 | Elle fait le job pour pas cher

Qu'attend-on en réalité d'une veste de trail, celle qu'on appelle "imper-respirante"? Optimiser la protection de la pluie et tenter de laisser l'humidité de la transpiration sortir. Par effet de bord, la veste sera aussi coupe-vent, légère, suffisamment résistante aux frottements aussi. On oublie souvent ce dernier paramètre, à vouloir à tout prix (c'est le cas de le dire) gagner sur le poids le produit est parfois fragile. Sur le papier la Quechua Helium Rain 500 répond à la demande. Un peu moins bien que le haut de gamme des haut de gamme comme la Mammut dont je parlais récemment, mais personne ne reviendra sur le fait qu'une Clio fait "le job" aussi bien qu'une haut de gamme BMW. Le choix tient plus au plaisir de l'objet qu'à sa fonction objective.

Non seulement le prix de la Quechua Helium Rain 500 est très bas, je lui trouve quelques qualités comme sa capuche très ergonomique même par rapport à des modèles beaucoup plus chers.

Venons-en quand même au produit. La Quechua Helium Rain propose une imperméabilité de 10.000mm (imperméable à une colonne de 10m d'eau) ce qui est la valeur communément visée. En terme de respirabilité, le RET de 6 (ce qui est correct mais pas extraordinaire) est soulagé par de larges ouvertures sur les bras qui vont améliorer la ventilation et réduire la sensation d'humidité. Il faut juste penser à ouvrir dès qu'il ne pleut plus, ce qu'on ne fait pas souvent. La masse de la veste est de 230g en taille L. ce n'est pas particulièrement léger mais c'est suffisant.

La veste taille plutôt bien, suffisamment près du corps pour ne pas trop géner les mouvements. On peut la porter sans souci par dessus le sac de trail, c'est à mon avis l'usage habituel en trail: on sort la veste du sac, on l'enfile par dessus, on la retire, on la rerange, tout cela sans enlever le sac. La capuche est très fonctionnelle, ceux qui aiment pouvoir bien envelopper la tête seront satisfaits. Au plan des points à améliorer, la finition du produit est plutôt faible comme on peut le voir sur les coutures, et la membrane collée sur l'intérieur du tissu n'est probablement pas très résistante dans la durée. Ce n'est qu'une supposition car je n'ai pas testé le produit assez longtemps, je vous laisse pour cela regarder ce que disent d'autres utilisateurs sur le net.

Voici quelques photos, ci-dessous, commentées. En CONCLUSION, je trouve que cette veste est largement suffisante pour la fonction qu'elle vise d'autant que son prix est imbattable. A 35€ on n'aura évidemment pas un produit très bien fini, ni forcément stylé, mais sur le plan fonctionnel la Quechua Helium Rain 500 fait le boulot aussi bien que de nombreuses autres produits (largement) plus cher.

Il n'est pas nécessaire d'acheter une veste très chère pour disposer d'un bon produit. Cette Quechua Helium Rain 500 propose par exemple une large capuche réglable, ce qui n'est pas toujours intégré de manière aussi fonctionnelle sur d'autres modèles plus couteux (je pense à la Mammut Rainspeed).

La capuche est réglable par un scratch sur l'arrière de la tête, c'est simple et ça suffit.

Effectivement la qualité n'est pas optimale, les coutures grossières, mais l'ensemble est bien imperméabilisé par la membrane collée sur les jointures.

Fermeture éclair assez robuste et imperméable. On note la poche pectorale. Personnellement je ne m'en sers jamais, j'aime assez peu le poids et le ballotement induits lorsqu'on y met quelque chose.

Les tendeurs et tankas qui permettent de serrer la capuche. Le col de la veste remonte bien.

Le poignet manque peut-être la possibilité d'un serrage, pour un peu plus d'efficacité.

Possibilité aussi de régler/resserer le bas de la veste. C'est un peu secondaire selon moi, mais pourquoi pas.

La veste descend légèrement sur les fesses. Elements très pratique, deux larges ouvertures en évent sous les bras qui permettent de ventiler largement. Quelques chose qu'il ne fait pas éviter à faire, profiter du vent et aérer au maximum en particulier dans les montées ou le corps dégage beaucoup; Je ne connais pas de veste suffisament respirante pour évacuer par la simple membrane l'humidité dégagée par quelqu'un qui transpire. Donc une bonne chose que ces larges ouvertures.

Partager