Le test des Asics Nimbus 24, l'incontournable classique

La chaussure pour débuter

Je n'avais eu l'occasion de tester les Asics Nimbus, jusqu'à ce que la marque me fasse parvenir les Nimbus 24 il y a quelques semaines. Elles font partie du panthéon des chaussures de running, ouvertes au plus grand nombre, amateurs débutants et coureurs recherchant de l'amorti pour les sorties quotidiennes. Elles semblent avoir peu évolué depuis la Nimbus 23, ou de manière esthétique. C'est en tout cas une découverte pour moi. Voici mon avis détaillé sur les Asics GEL Nimbus 24.

📷 Le test des Asics Nimbus 24, l'incontournable classique | La chaussure pour débuter

Caractéristiques Asics Gel Nimbus

  • Poids 280g
  • Prix catalogue 180€
  • Drop 10mm
  • Talon 25mm
  • Méta 15mm

Usage: Pour les longues distances, marathon et sorties longues, ou les footings réguliers sans effort
Points forts: Stabilité, confort
Points faibles: dynamique, prix
Note: 3.75/5

Je ne suis pas vraiment novice concernant Asics. J'ai déjà couru en Cumulus, en Kayano, ou en GlideRide, et encore je ne parle pas des chaussures de trail de la marque. C'est donc avec un peu de recul que je vous présente cette Nimbus.

Description des Nimbus 24

La Asics Gel Nimbus 24 de coté

Avant tout, commençons par une petite présentation. Avec l'objectif qu'elle se donne, répondre aux besoins des coureurs plutôt débutants ou pour les sorties longues en endurance, on n'est pas surpris par le drop de 10 mm. Evidemment, ce n'est pas une chaussure pour performer. Sur la balance (sur ma balance de cuisine), la chaussure affiche 270g, c'est peu. C'est même moins que les 290g affichés par la marque, avec une économie d'une dizaine de grammes sur la Nimbus 23. Un gain modéré, probablement dû à quelques allégements sur la tige, les éléments esthétiques. Pour le reste, c'est à peu près la même chaussure que l'année dernière. On  verra ce que donneront les Nimbus 25 !

Asics Gel Nimbus 24, c'est écrit dessus

L'arrière de la chaussure, ça peut taper sans soucis, le GEL est là !

Pour Asics, les Nimbus sont des chaussures au comportement "neutre", pour les foulées classiques, ni trop pronatrices, ni supinatrices. Si vous êtes un peu pronateur, dirigez-vous vers les Asics Kayano. L'amorti est maximal. C'est bien l'objectif, protéger des chocs, de la fatigue naturelle induite par la distance.

Asics Gel Nimbus 24, vue de devant

Comme beaucoup de chaussures modernes, une semelle à la courbure franche sur l'avant

On retrouve évidemment la technologie GEL, bien visible ici, sous le talon et sur le pourtour de la chaussure. Je suis toujours dubitatif quant à ces différents inserts, et différentes densités de mousse dans les semelles intermédiaires. D'autres marques ne le font pas, et je n'ai pas vu d'études qui montrent que la présence de ces artefacts apporteraient quelques bénéfices. Dans quelle mesure n'est-ce pas un argument marketing, plus qu'une réelle nécessité ? Je dirais que le gain est relatif.

Le test terrain

Fit et languette / Asics Gel Nimbus 24

La chaussure intègre une languette d'un seul tenant de type "chaussette", qui descends sur les cotés et entoure le pied, dans un tissu très souple et élastique, un peu à la manière de celle de la Norvan SL3 que je viens de tester. Aucun risque de pliure de la languette, facilité à caler sur le coup de pied. J'aurais aimé qu'elle soit plus enveloppante, qu'elle englobe un peu plus le pied sur le haut, mais c'est une caractéristique que je retrouve régulièrement sur les chaussures Asics (je trouvais même cela gênant sur les dernières Trabuco 9 et Trabuco Max).

A l'arrière de la chaussure, un talon assez présent et qui tient fermement l'arrière du pied. C'est cohérent avec l'objectif : maintenir le pied dans l'axe, limiter les effets de la fatigue qui apparaissent avec la distance. A l'inverse, le maintien latéral est modéré, ce n'est pas un problème pour une chaussure de route qui, de toute façon, n'est pas amenée à fréquenter les terrains chaotiques. Au contraire, ce n'est pas plus mal, cela offre un peu de liberté, de tolérance dans la foulée...

Semelle / Asics Gel Nimbus 24

La semelle des Nimbus 24

De ce que j'ai pu lire par rapport à la version précédente, ce que je ne peux confirmer (ni infirmer), l'avant du pied est un peu plus fit, pas tout à fait étroit mais proche du pied. Je trouve que c'est très supportable du fait du tissu utilisé, ample et élastique. Je retrouve d'ailleurs ici les sensations que j'avais eu avec les NovaBlast 2, très étonnantes sur ce point, une tige presque aussi souple qu'une combinaison en néoprène.

Le test de la Asics Gel Nimbus 24

Alors qu'un drop de 10mm n'a rien d'extraordinaire sur le papier, je trouve qu'on le ressent nettement. On perçoit une pression notable, tout en bas du talon, comme si la semelle remontait un peu trop vite.. Cela a pour effet de réduire la dynamique générale, au profit de l'amorti que je trouve vraiment marqué.

On a presque la sensation de courir sur un tatami à l'arrière. Je pense que c'est confortable pour les coureurs qui talonnent volontiers, un peu moins agréable pour les coureurs avec une foulée plus "à plat" comme moi. C'est particulier, je n'arrive pas à me faire un avis là dessus, il faut tester.

Test des Asics Gel Nimbus 24

Mon avis sur les Nimbus 24

Lorsqu'on passe son temps à tester des chaussures comme je le fais, on devient descriptif et exigeant. Je n'ai pas particulièrement aimé le comportement de l'arrière de la chaussure, où la semelle remonte un peu vite, ce qui accentue le drop. Disons que je voulais insister sur un point de la chaussure qui n'est pas parfaite, mais c'est un avis très lié à ma morphologie et ma façon de courir.
Car, si je dois résumer, cette Nimbus 24 répond tout à fait à l'objectif qu'on lui a donné. C'est une chaussure très amortie, tout à fait agréable à porter, qui chausse bien et qui pèse peu. Je la recommande pour les coureurs amateurs, pour les footings tranquilles, lorsqu'on ne recherche pas la performance. La seule critique, son prix conséquent : 180€ au catalogue, c'est cher. Attendez les soldes running, ou bien tournez-vous vers l'ancien modèle qui est presque le même, modulo l'esthétique.