UT4M Challenge

Découverte en images

En Ultra Trail il ya les courses d'un jour, et les courses à étapes. L'UTMB, l'Ultra Norway Race ou encore l'UT4M Xtrem se courent d'une traite. Le Marathon des Sables ou le Grand to Grand Ultra en plusieurs. L'organisation de l'UT4M n'a rien inventé en lançant cette nouvelle formule qu'est le "Challenge" mais lui a donné un petit ton original dans le calendrier conséquent des Ultra Trails Français.

📷 UT4M Challenge | Découverte en images

Le profil de l'UT4M

En condensé voici le profil, la carte et le dénivelé de l'UT4M

J'ai eu le plaisir de suivre la course pendant les deux premiers jours avant de courir le format UT4M 40 Vercors. Chaque matin les coureurs se retrouvent sur la ligne de départ pour une nouvelle journée ensemble, car en effet c'est ce qui ressort de l'expérience: courir le challenge c'est courir avec les mêmes personnes pendant 4jours. Dès le premier jour les allures de chacun calées on discute. Les jours qui suivent on retrouve des camarades.

Frédéric au ravito du Poursollet. Je l'ai retrouvé deux jours plus tard alors que je courais l'UT4M 40 Vercors, ici dans la vidéo .

Pour la première édition, l'organisation a réussi à motiver 2 invités de marques : Aurélien Collet et Stéphane Brogniart. Nul va sans dire que le premier a largement dominé la course en gagnant chaque étape des 4 massifs, et que le second finissait deuxième avec de la marge sur ces concurrents.

Aurélien Collet en tête lors du passage au ravito de La Morte. Evidemment il a tout déglingué, Aurélien était au dessus du lot.

Il y a de nombreux Ultra Trail au calendrier de l'été, même français. Je ne suis pas attiré par l'UT4M Xtrem, l'idée de traverser les vallées entre chaque massif ne m'enjoie guère et il y a beaucoup d'autres "160" qui m'attirent plus. Je ne pense pas le courir un jour et s'il fallait traverser Belledonne je choisirais probablement l'Echappée Belle. Par contre je trouve le concept du Challenge nettement plus intéressant, la camaraderie inhérente aux courses amplifiée par les retrouvailles du matin, la répétition de l'effort, l'approche découverte. L'organisation a aussi mis en place un système de maillots distinctifs, le dit challenge, ou sur chaque étape un chronomètre mesure les performances de chacun sur des sections de montées et de descentes. Ainsi le maillot du meilleur grimpeur, et du meilleur sprinteur, une course dans la course.

Ruisseau dans l'Oisans, au pied du Taillefer.

L'UT4M challenge est aussi un excellent format pour ceux qui cherchent un gros bloc de travail (à condition de ne pas trop forcer). Certains y étaient cette année pour préparer le Tor des Géants. Je n'ai pas encore réfléchis à mon programme de l'été 2017, tout est ouvert. Pendant trois ans le créneau de fin aout était réservé pour Chamonix (mon triplé CCC, TDS, UTMB), mais je n'y serai pas l'année prochaine. A suivre ;)

Petit retour en image sur l'UT4M

L'Amazone de l'UT4M

Dans la montée sur Chamrousse. On voit un petit bonhomme sur le chemin.

Badge.

Victoire de Camille Bruyas sur l'UT4M 40 Belledonne

Denis Clerc alias "ZinZin Reporter" peu avant la Croix de Chamrousse. Le garçon gagne le Challenge en catégorie V2!

Stéphane Brogniart après le ravito du Poursollet.

Aurélien Collet dans la montée vers le Lac Fourchu. Oisans

Fleurs de sous-bois.

Dans la montée du Kilomètre Vertical de l'UT4M.

Le sympathique Nico Schefer avant la Croix de Chamrousse.

Nico Schefer à l'arrivée de la partie Belledonne, Saint-Nazaire-les-Eymes.

Flore des alpages.

Coureur anonyme à la Croix de Chamrousse.

Arrivée au ravitaillement de Laffrey le premier jour du challenge.

Coureur au lac du Poursollet.

Stéphane Brogniart dans la montée vers le Lac Fourchu.

Depuis 2016, l'UT4M propose un nouveau format de course, le 160 Challenge avec un massif par jour. Oisans, Belledonne, Vercors, Chartreuse.

Partager