Test des Mizuno Wave Rider 22

La nouvelle version d'un modèle phare de la planète running

Cela fait déjà plus de 20 ans que Mizuno a sorti le premier modèle de la Wave Rider. Rares sont les lignes de produit qui persistent si longtemps. La Wave Rider fait partie de ces modèles iconiques qui accompagnent certains coureurs de nouvelle version en nouvelle version. C'est une chaussure qui convient à presque toutes les distances, et particulièrement au marathon. Nous avons testé la n°22, dernière en date.

📷 Test des Mizuno Wave Rider 22 | La nouvelle version d'un modèle phare de la planète running

Caractéristiques Mizuno Wave Rider

  • Prix catalogue 145€
  • Drop 12mm
  • Prix catalogue 145€
  • Talon 31mm
  • Méta 19mm

Usage: Pour toutes les distances
Points forts: Polyvalence, Confort
Points faibles: Drop important
Note: 4/5

Test de la Mizuno Wave Rider 22

Baladez-vous sur un marathon, vous risquerez de voir un sacré nombre de Wave Rider un peu partout dans le peloton. Et pour cause, ce modèle de Mizuno est l'un des plus portés depuis des années. Une étude réalisée lors du Marathon de Paris 2016 a même montré que Mizuno se classait 3ème parmi les marques les plus portées, derrière Asics 1er et Adidas 2ème, et devant Nike 4ème. Plus intéressant encore, la Wave Rider (toutes versions confondues) était la 2ème chaussure la plus présente. Ainsi, on fait bien face à un totem de la course sur route.

La Mizuno Wave Rider 22 verte vue de profil

Cette chaussure est historique, est-elle "actuelle" ? Ce qui est sûr c'est que Mizuno a maintenu l'ADN du modèle de départ : une chaussure confortable, avec un fort drop (12mm), une semelle importante (19mm/31mm) devant permettre un amorti conséquent, et de la polyvalence. Voici la colonne vertébrale de la Wave Rider. 
Sur le papier et avant de commencer le test, je dois dire que ça ne me faisait pas trop rêver : drop important, chaussure relativement lourde (307g sur ma balance pour du 43). Mais si ce modèle a tant de succès, c'est qu'il doit avoir quelques qualités.

La Mizuno Wave Rider 22 verte vue sur l'avant pied

Mon avis sur les Wave Rider 22

Confort

Premier constat : c'est une chaussure vraiment confortable. Le chausson est agréable, on se sent bien dès que l'on y met le pied. Ayant un pied plutôt large, le fit m'a semblé suffisant pour ne pas me sentir à l'étroit. J'aime avoir le pied bien maintenu malgré tout, aucun problème de ce côté-là, le laçage étant efficace. Durant la course, le confort de la chaussure est appréciable et ne se dégrade pas au fil des kilomètres. Par ailleurs, l'amorti est assez important. Avec une telle semelle, on pouvait s'en douter. C'est le cas, et je le classerais plutôt dans la catégorie des amortis "moelleux". L'adjectif qu'utilise les Américains me semble plus parlant : "cushioning". C'est assez agréable, même si l'on perd sûrement un peu en rebond et donc en dynamisme.

La Mizuno Wave Rider 22 verte vue sur le talon

Performance

La Wave Rider 22 n'est pas la chaussure la plus dynamique que je connaisse, cela ne vous surprendra pas. Elle est assez lourde, et si les sensations de course sont plutôt agréables, on se sent vite limité lorsque l'on veut accélérer. Pour du marathon ou de l'entraînement quotidien, je ne vois aucun inconvénient à cela. Par contre, pour les plus rapides cherchant à battre le RP sur 10km, ce n'est pas le modèle idéal.

La Mizuno Wave Rider 22 verte vue sur la tige

Polyvalence

Ce modèle reste malgré tout très polyvalent. Il n'est peut-être pas adapté pour des compétitions très rapides, mais pour le reste il pourrait parfaitement vous convenir. C'est, je pense, une chaussure idéale pour débuter en course à pied. On peut s'en servir dans nos sorties quotidiennes et même pousser jusqu'à des distances plus longues. Je les ai également un peu testées sur des sentiers autour d'Aix-les-Bains, assez peu techniques, et j'ai trouvé qu'elles faisaient bien l'affaire. Elles ne sont pas faites pour (le mesh reste fragile face aux cailloux notamment), mais pour vous balader en forêt ou dans les parcs ça ne posera aucun souci. Cela me permet de parler de la semelle qui fonctionne bien sur sol sec. Pour ce qui est de l'accroche sur sol humide, j'ai été plus convaincu par l'Adidas Solar Boost.

La Mizuno Wave Rider 22 verte vue sur la semelle

Conclusion, la Mizuno Wave Rider 22 est une chaussure que l'on peut conseiller sans prendre de risque. Elle a séduit de nombreux coureurs et je ne pense pas que cela va s'arrêter de si tôt. Le drop de 12mm, et son poids un peu élevé n'en font pas la chaussure idéale de mon point de vue. Mais son confort et sa polyvalence restent des atouts certains. Je risque d'ajouter encore quelques kilomètres à leur compteur sans sourciller. 

Autres Matos

Mizuno Wave Rider 22

  • Prix catalogue 145€
  • Drop 12mm
  • Prix catalogue 145€
  • Talon 31mm
  • Méta 19mm

Modèle iconique, Mizuno Wave Rider est une chaussure assez classique (drop de 12mm) avec un poids plutôt mesuré (295g) alors que destiné aux longues distances. Voir plus