Le test complet des Saucony Kinvara 13, édition 2022

A quoi bon le carbone ?

C'est la première fois que je teste les Saucony Kinvara. Cela fait un moment que je les avais mises dans ma todo list, mais à défaut d'en avoir une paire sous la main, et parce que ce n'était pas non plus une priorité, il a fallu qu'on arrive à la Saucony Kinvara 13 pour qu'enfin je puisse les chausser. La Saucony Kinvara 13 fait partie de ces chaussures légères, performantes, et pas trop chères. Que valent-elles alors que le carbone est devenu la norme quand on parle chrono ? Voici mon avis sur ces chaussures de running plutôt typées tempo et destinées aux coureurs véloces.

📷 Le test complet des Saucony Kinvara 13, édition 2022 | A quoi bon le carbone ?

Caractéristiques Saucony Kinvara

  • Poids 233g
  • Talon 28.5mm
  • Méta 24.5mm
  • Prix catalogue 135€
  • Drop 4mm

Usage: Pour les courses rapides/courtes, les exercices de vitesse. Coureurs légers.
Points forts: Dynamique, légèreté, prix dans la bonne tranche
Points faibles: Amorti, confort relatif, drop faible pour certains
Note: 4.25/5

Les caractéristiques de la chaussure

Les Saucony Kinvara 13

Les Saucony Kinvara, plutôt esthétiques en noir et blanc, même si je préfère plus de couleurs.

La première chose qui surprend lorsqu'on sort les chaussures de leur boite, c'est leur légèreté. Sur la balance, la pointure 43 que je pose sur la balance ne pèse que 205g. Elle a gagné près d'une quinzaine de gramme sur la V12 déjà légère. On atteint des valeurs assez basses, et la chaussure se positionne clairement dans le segment des chaussures destinées à la performance. Elle n'est pas équipée de carbone, mais il y a encore 5 ans ces Kinvara 13 aurait sans doute été le choix de prédilection des élites de la marque.

La languette de la Saucony Kinvara 13

Une languette absolument classique, et une tige qui s'ouvre en grand. La chaussure est simple à chausser, là où d'autres modèles requièrent parfois de la délicatesse avec le talon.

La Kinvara 13 s'offre un nouvel amorti en PWRRUN qui a évolué (évidemment pour le mieux), ce qui explique sans doute (avec la tige elle aussi retravaillée), le gain de poids. La semelle extérieure est de la même matière, avec des renforts en caoutchouc carbonée XT900 aux points d'impact. On notera qu'il s'agit de la même base (mousse  + caoutchouc) de la toute dernière Saucony Endorphin Pro 3 que nous sommes en train de tester.

L'épaisseur de la semelle reste le même, avec un stack de 28mm sous le talon et un drop de 4mm (personnellement j'aime assez). On peut s'attendre à de belles qualités dynamiques, typiques des modèles "tempo" comme la Fuelcell Rebel V2 ou la Brooks Hyperion Tempo que j'avais beaucoup appréciées.

Le tissu utilisé semble bien respirant, même si le noir ici peut laisse penser qu'on transpire vite au soleil.

Le talon et l'arrière de la Saucony Kinvara 13

Le nouvel amorti baptisé PWRRUN+ a permis de gagner en légèreté (28%)

Un dernier point sur les choix du chef de produit lors de la conception de la chaussure. Le semelle extérieure est plutôt structurée, sans doute pour gagner encore quelques grammes, mais j'y vois ici des qualités potentielles sur des terrains qui ne sont pas du tout de prédilection pour une chaussure pensée pour, quand même, la vitesse. 2 rigoles taillées dans l'axe de la semelle, de multiples rainures en chevron ; je pense qu'elle peut aussi être efficace sur une piste en terre ou dans le parc du quartier.

La semelle de la Saucony Kinvara 13

La semelle extérieure, plutôt étonnante pour une chaussure typée perf.

Le test terrain

Le test des Saucony Kinvara 13

On pouvait le prévoir en les manipulant, avec cette semelle très souple, la chaussure est confortable. Avec le peu de support dont elle dispose et la manière dont elle s'ouvre, on la chausse simplement. Le tissu est très fin, ce qui augure une bonne respirabilité. C'est un des avantages des chaussures légères, elles respirent.

On pourrait se demander pourquoi on choisirait cette Kinvara 13, plutôt typée perf, alors qu'elle ne possède pas de plaque carbone et que c'est devenu presque incontournable lorsqu'on veut taper un chrono. La vraie raison : son prix. A 140 €, on a un produit qui reste super efficace pour travailler l'allure, tourner sur la piste ou sur son parcours d'entrainement. Il faut aussi savoir que le gain du carbone est de l'ordre de ~2-3 min sur marathon, et que pour la plupart des coureurs c'est surtout une question de plaisir et de passion lorsqu'on s'équipe de ce genre de chaussure.

Test de la Saucony Kinvara 13

Cette Kinvara 13 ressemble sur pas mal de points à ce que la concurrence propose dans la catégorie tempo, je pense par exemple aux Brooks Hyperion Tempo, ou bien aux anciennes Boston chez Adidas, et Saucony nous propose ici une très bonne chaussure.

Mon avis

Avec son drop de 4mm, son prix modéré (si on le compare aux chaussures à plaque carbone), sa légèreté, et même son confort (attention, l'amorti est quand même un peu juste), cette Saucony Kinvara 13 est une bonne petite chaussure. Elle est destinés aux courses rapides, ou aux entrainements en vue d'un 10km ou d'un semi. Ainsi globalement, je la recommande :

  • pour les forts coureurs qui recherchent une chaussure d'entrainement et qui veulent conserver leur VaporFly Next 2, Adios Adizero Pro 3, ou Endorphin Pro 3 pour le jour J.
  • pour les coureurs sans gros objectifs, mais qui veulent travailler leur vitesse sans trop débourser.