Kullamanen, la découverte de l'Ultra Trail Suédois !

Le long de la côte

Je n'ai jamais trop aimé le monde, et depuis longtemps j'aime naviguer seul en montagne. Mon activité autour du trail et de la course à pied m'amène à participer à de gros évènements, où le nombre de participants est important (Templiers, UTMB, ...). Ce n'est pas désagréable mais j'aime aussi beaucoup m'inscrire sur des courses de moindre ampleur que les récentes auxquelles j'ai participé. Ainsi le weekend dernier la Kullamannen.

📷 Kullamanen, la découverte de l'Ultra Trail Suédois ! | Le long de la côte

La course

Nous étions à peine 100 coureurs au départ du 100km à Balstadt sur la côte Suédoise au sud de Göteborg. Il faisait 7°C à 7h mais un fort vent venant du large nous épluchait de froid. J'ai eu peur de ne pas avoir pris assez de vêtements, il me manquait peut-être un collant long. J'étais en short mais la plupart des coureurs autour de moi sur la ligne de départ étaient plus couverts, mieux couverts. Plus embêtant, ils étaient tous Suédois, et donc ils savaient probablement mieux que moi ce qui nous attendait. Heureusement, le vent est tombé une fois le soleil levé. C'était l'heure du départ.

La Kullamannen est une course qui commence à avoir une belle notoriété, elle existe depuis 10 ans. Il ne s'agit évidemment pas de la notoriété des courses que nous connaissons dans les Alpes, où parfois plus de 1000 coureurs prennent le départ. Il s'agit ici d'une notoriété Suédoise, avec un peu de visiteurs en provenance de Copenhague, la capitale danoise qui n'est qu'à une cinquantaine de kilomètres de l'autre coté du bras de mer. Sur la liste de départ j'ai bien vu quelques européens, une anglaise, un américain nous racontant qu'il connait Zach Miller, et un français : moi-même.

Un coureur de la Kullamannen

Nous étions assez peu sur la ligne de départ, la plupart du temps seuls en course. Sauf ici.

Kullamannen - la côte suédoise

Le paysage de long de la côte entre Båstad et Ängelholm, vers le 30ème kilomètre.

J'atterrissais la veille à Göteborg, sur la côte ouest, au sud du pays. Il m'a fallu ensuite prendre un train (ou bus), puis un autre bus pour arriver au petit village côtier de Mölle. C'est un petit village touristique en bord de mer, un lieu de villégiature l'été où les suédois viennent profiter d'un joli petit port et de la réserve naturelle de Kullaberg. C'est cette dernière que nous allions traverser avec mes camarades sur la fin de course, le lendemain.

Le départ se situe à Båstad, à une trentaine de kilomètres à vol d'oiseau. C'est peu lorsqu'on est une mouette, un peu plus lorsqu'on est un coureur qui doit longer la côte. Au final, il faudra compter 80km pour rejoindre Mölle, puis rajouter 25km par ci et par là au bon plaisir de l'organisateur qui aura voulu nous faire faire quelques détours pour découvrir les beaux points de vue sur la région. Le profil de la course est assez peu commun  : 15km de petites collines, 70km de plat en bord de côte, 20km de terrain technique et pentu (et souvent gras) en forêt.

Kullamannen - prés de bord de mer

C'est cette très longue section côtière, très roulante, qui m'a donné envie de m'inscrire à la course. J'avais envie de courir, sans être ralenti par le relief, simplement avancer. Pas tellement que j'aurais pu aller vite, mais je voulais revenir aux bases après avoir participé aux Templiers 15j auparavant (ma vidéo des Templiers 2021), et un peu plus tôt fin août pris le départ de l'UTMB (ma vidéo de l'UTMB 2021). J'avais envie de ce long voyage à pied d'une dizaine d'heures le long de la côte, qui se terminerait par une partie plus rustique dans la forêt de Kullaberg surplombant l'arrivée.

Les oiseaux en bord de côte, Kullamannen

De nombreux oiseaux sur le littoral. J'imagine qu'à cette époque de l'année (début novembre) ils sont en train de migrer vers le sud.

En étant moins de 100 au départ, peut-être même pas 80, je me suis vite retrouvé seul sur la course. Le long de la mer je voyais au loin quelques autres coureurs, mais après les 10 premiers kilomètres il n'y avait que moi, et quelques oiseaux posés là sur les quelques lagunes éparpillées le long du parcours. J'ai beaucoup aimé cette balade exotique, qui s'est déroulée de manière très naturelle, à une allure modérée, sans aucun objectif évidemment, sauf l'envie de visiter et profiter de l'endroit. Je recommande fortement cette course qui dépayse.

Quelques conseils

Vous pouvez récupérer la trace GPX ici.

La carte du Kullamannen Sprint 100km

Attention, il peut y avoir beaucoup de vent sur la côte, et là, même si la température annoncée semble modérée (~5°C) prévoyez les vêtements adéquats. J'ai aussi eu de la chance, car en général il pleut à chaque édition.

Il n'y a que 2 ravitaillements avec de la nourriture, au 50ème km, puis au 85ème. Avant cela, un seul point d'eau au 31ème km. La densité est la même pour la course de 100 miles.

Il y a un drop bag au 50ème km. Je conseille de partir avec des chaussures de route sur la première partie, puis de changer pour des chaussures de trail : les 25 derniers kilomètres peuvent être très techniques (gras) s'il a plu les jours qui précèdent.

L'organisateur propose aussi un 50km qui part de Ängelholm (qu'on voit sur la carte ci-dessus), et le 100 miles plus connu.

Voir la vidéo de l'intérieur de la course

Comment y aller

  • En avion jusqu'à Göteborg, puis prendre un bus, ou un train, en direction de Helsingborg. Un dernier bus en direction de Mölle.
  • En avion jusqu'à Copenhague, puis un train jusqu'à Helsinborg. Ensuite, idem : bus pour Mölle.

Une fois sur place, il faut se lever tôt le matin de la course pour prendre le bus affrété par l'organisateur, qui dépose les coureurs à Båstad.

Où loger

Le Bed and Breakfast Strandgårdens B&B, à 300m du port où se trouve l'arrivée de la course. Adresse : Norra Strandvägen 52, 263 77 Mölle.