Le test du Salomon Sense Pro 10, le sac du moment ?

Le meilleur sac de trail ?

Il y a plus de 10 ans, Salomon sortait le premier “sac-gilet” de trail, sous l'impulsion de Kilian Jornet. Véritable révolution à l’époque, ce type de sac est dorénavant la norme, et toutes les marques proposent des modèles qui en sont inspirés plus ou moins librement. Le Sense Pro 10L représente le haut de gamme de Salomon pour la saison, en reprenant toutes les avancées proposées auparavant sur la gamme S/Lab, et en y ajoutant quelques modifications et améliorations pour faciliter la vie du coureur d’ultra.

📷 Le test du Salomon Sense Pro 10, le sac du moment ? | Le meilleur sac de trail ?

Caractéristiques Salomon Sense Pro 10

  • Poids 249g
  • Volume 10l
  • Prix catalogue 160€

Usage: Pour les Ultra Trails et les longues distances en trail, où chaque gramme compte. Compétition
Points forts: L'ergonomie, le fit, le poids
Points faibles: Un peu juste en Ultra, le prix
Note: 4.25/5

Pour mémo, la marque Salomon possède une gamme de sacs de trail assez large. Dans la catégorie des sacs d'Ultra, nous avons déjà testé les Salomon ADV Skin 12 et le S/LAB Sense 8 Ultra que ce nouveau sac, que nous présentons aujourd'hui, remplace. Il est difficile de classer ce Sense Pro 10, mais on peut considérer qu'il fait partie des sacs d'Ultra Trail.

Caractéristiques du sac

Le volume de 10L est réparti sur pas moins de 10 poches, entre les deux emplacements pour les flasques, la poche zippée arrière, la poche "ouverte" dans le dos, deux grandes poches zippées à l’avant, des poches extensibles à l’avant, sur le côté, sur les bretelles, la grande poche transversale à l'arrière, idéale pour ranger et ressortir la veste de pluie facilement… le plus dur sera de se souvenir où l’on a rangé tel ou tel objet !

Le sac / gilet de trail Salomon Sense Pro 10

Particulièrement léger (168g en taille M), le sac ne possède aucune structure, ni aucun renfort. C’est réellement un bout de tissu qui se présente comme un gilet et s’adapte parfaitement à la morphologie du coureur, avec un seul lien de serrage en 3 points à l’avant. Un seul fil à tirer pour serrer le sac, trois points d'ancrage ajustables au besoin: c'est simple et efficace. Plusieurs inserts réfléchissants sont disposés sur le sac (sur les côtés et à l’arrière), des boucles pour la fixation du carquois Salomon, pour ranger les bâtons, sont aussi disponibles.

Vue du dessus / avant - Salomon Sense Pro 10

Premier essayage

A l'instar des tee-shirts de course, il ne faudra pas hésiter à essayer les tailles disponibles afin de prendre la version la plus ajustée. Ce type de sac demande à être porté près du corps, et supporte assez mal un serrage excessif pour pallier une taille trop grande. J’ai par exemple pris une taille M, donnée pour 93-99 cm de tour de torse, alors que je fais 102-103 cm. Et le sac me va parfaitement.

Test du Salomon Sense Pro 10 - poche latérale

Pas de craintes à avoir, l’extensibilité et la finesse du tissu évitent toute sensation d’oppression. De même, le lien de serrage élastique à l’avant permet de laisser libre la cage thoracique pour la respiration. Les deux flasques de 500 ml livrées avec le sac sont totalement souples, ce qui supprime le point de pression rencontré par le passé avec celles à fond rigide. Elles bénéficient d’une large ouverture, facilitant le remplissage lors des ravitaillements. A vide, le sac se fait totalement oublier. L'extensibilité et la légèreté du tissu sont bluffantes. On prendra soin de bien ajuster les points de serrage avant à notre préférence, unique réglage à prévoir.

Test terrain

Un premier essai avec uniquement les flasques, donc le sac vide, confirme l’impression donnée en statique: le sac est littéralement collé au corps. On ne le sent pas, on a juste l’impression d’avoir les flasques fixées au maillot. La finesse du tissu n’entrave pas trop la respirabilité du tee-shirt, une bonne chose dans la perspective de trails souvent courus l’été, avec des températures élevées.

Test du Salomon Sense Pro 10 - poche latérale

Cela permet de partir faire des sorties longues avec une hydratation suffisante pour 3 à 4h, voire plus si l’on glisse une 3eme flasque dans la poche dorsale. L’ajustement très "fit" du sac la plaquera contre le dos et celle-ci ne bougera pas du sac. Les flasques demandent un peu d’habitude pour être bien glissées au fond de leur emplacement. C’est un souci que réglait celles avec le fond rigide, mais en en apportant un autre : un contact pas toujours agréable avec les côtes… Un petit élastique leur évite de glisser au fond de leur emplacement. Leur position est assez haute, et avec l'habitude, on peut boire directement et facilement juste en baissant la tête.

Une fois chargé en configuration ultra, donc avec des barres énergétiques, une veste de pluie, une couche supplémentaire… bref, le matériel obligatoire classique, le constat est identique: absolument rien ne bouge. En dehors du poids supplémentaire, on ne sent absolument rien, que ce soit à rythme soutenu sur le plat, ou en descente. Rien ne ballote, rien ne frotte, c’est impressionnant. La formule est usée, mais pour le coup, le sac se fait totalement oublier.
Évidemment, avec un volume de 10l, il conviendra aux ultra-trailers aguerris qui savent se passer du superflu : il faudra optimiser ce que l’on emmène!

Test du Salomon Sense Pro 10, accès veste transverse

L'accès à la poche transverse dans le dos

La multitude de poches à l’avant permet d’avoir l’essentiel à portée de main, et plus encore. Alimentation, téléphone, sifflet, buff, gants, manchettes, bonnet, gobelet… Il ne faut pas avoir peur de "tirer" sur le tissu et utiliser sa grande élasticité pour remplir ces poches. L'emplacement et la forme des poches avant et latérales sont aussi très bien pensés : le mouvement des bras en courant n’est pas gêné par une poche qui serait trop remplie : on peut garder un mouvement naturel sans frottement. C’est appréciable sur des ultras où l’on porte le sac pendant plus de 20h.

Conclusion

Le Salomon Sense Pro 10l réalise un quasi sans-fautes. Léger, extensible, réellement "invisible" quelque soit le niveau de remplissage, fourmillant de poches et de petits détails bien pensés : les années d’expérience de Salomon dans le domaine, les ajustements apportés année après année, sont clairement visibles et font de ce sac la Rolls des gilets de trail. Extrêmement polyvalent, on ne le réservera pas seulement aux courses longues, tant il se fait oublier même quasiment vide: il excellera quelque soit la durée de course prévue. Des prestations qui se paient au prix fort, le sac étant proposé officiellement à 160€ - on guettera les bonnes affaires.

Fiche Technique