Le test de la New Balance FuelCell Prism

La FuelCell TC en moins cher

La FuelCell Prism fait partie de la gamme la plus récente de New Balance. Avec la Propel, ou encore la TC avec laquelle elle partage la même empeigne en mesh "Knit" et la construction "bootie" qui offre un chaussant d'une seule pièce et sans couture. La Fuelcell Prism est une chaussure plutôt légère, avec un drop de 6mm et un prix relativement modéré lorsqu'on voit la techno intégrée dans le produit si on la compare à d'autres modèles.

📷 Le test de la New Balance FuelCell Prism

Le test de la New Balance FuelCell Prism

Caractéristiques New Balance FuelCell Prism

  • Poids 244g
  • Drop 6mm
  • Prix catalogue 130€

Usage: Pour les compétitions et la prépa, courtes à moyennes distances
Points forts: Le dynamisme, le look, le prix mesuré...
Points faibles: Robustesse à vérifier
Note: 4/5

La New Balance est peut-être une chaussures au look le plus racé du moment. Il y a bien sûr les chaussures à plaque carbone intégrée qui ne sont pas en reste mais j'ai tout de suite flashé sur cette Fuelcell Prism dans le showroom de la marque. Un air de Corvette blanche décapotable avec ce talon en forme d'aileron et un discret new balance rouge dans le dos.

Test de la New Balance FuelCell Prism

La chaussure reprend grosso-modo les caractéristiques de la Fuelcell TC mais sans la plaque carbone et avec une ligne plus effilée. La Fuelcell Prism offre un drop de 6mm (contre 10mm pour la TC), et pèse près de 40g de moins. C'est plutôt étonnant alors qu'on s'attendrait à l'inverse et que la version carbone est vendue 70€ plus cher. C'est beaucoup.

Fuelcell Prism

New Balance Fuelcell Prism

La comparaison avec le modèle carbone s'arrête là. La New Balance Fuelcell Prism est une chaussure certes légère mais qui s'adresse aux coureurs qui recherchent un peu de stabilité, en particulier ceux qui ont tendance à la pronation. Ce n'est pas véritablement une chaussure performance, mais c'est très subjectif lorsqu'on regarde les caractéristiques du produit.

Avec un poids de 244g on est largement en dessous des autres modèles équivalent tels que les Saucony Guide 13, Brooks Glycerin 17, Adrenaline 20 gts ou encore Adidas Solar Boost qui sont toutes des chaussures avec pas mal de support/maintien (peut-être pas trop les Glycerin). Du coté du drop, 6mm c'est assez faible et en phase avec avec des qualités dynamiques, d'autant que la forme de l'avant est assez cambré (sf la photo ci-dessus) et la semelle en Fuelcell offre en théorie pas mal de rebond.

First Run

C'est parti. La semelle en Fuelcell donne l'impression d'être un peu "molle" les premiers instants mais dès qu'on commence à courir la mousse fait son effet et prend le relai avec un effet "rebond" assez présent, comme si l'impact modifiait la perception initiale.

Sous l'arche du pied, au milieu disons, la semelle semble plus dense et tend à stabiliser la chaussure. Cela reste modeste, c'est bien là mais cela n'interfère pas avec la course. Cela ne devrait pas vous gêner plus que cela si vous aimez un peu de liberté sous le pied mais devrait aussi compenser les affaissements classiques qui apparaissent en fin de sortie longue. Pour autant, je ne la recommanderais pas pour de longues courses, en tout cas pas au delà du semi-marathon.

New Balance Fuelcell Prism - languette

New Balance Fuelcell Prism - languette

Le chaussant est assez fit, près du pied. Il est même peut-être un chouilla trop fit  au niveau des orteils, mais le mesh est souple ce qui compense. J'ai tendance à être sensible aux surpressions, pas de soucis ici. Cela tient je pense à la souplesse de l'ensemble. La languette est aussi assez rembourrée ce qui aide au confort, on peut ajuster la pression comme on le souhaite. C'est confortable.

Je ne suis par contre pas ultra fan de l'arrière de la chaussure, la petite languette qui permettrait de chausser plus facilement... c'est selon moi plutôt une histoire de design comme on peut le voir sur la NB Fressh Foam 1080 V10.

J'aime assez le contraste entre le milieu de la chaussure relativement stabilisé et l'avant de la chaussure plus "libre", qui donne plus de précision et de liberté. Un bon compromis qui en fait une chaussure assez plaisante dans mon cas: le pied a quand même rarement tendance à partir dans tous les sens sous l'arche. Par contre j'aime avoir quelques libertés de mouvement sous les méta-tarses, cela rend la chaussure plus réactive. La New Balance Fuelcell Prism est réactive et joueuse de l'avant.

L'avant de la chaussure - New Balance Fuelcell Prism

L'avant de la chaussure - New Balance Fuelcell Prism avec le logo NB visible mais sans plus. J'aime aussi le blanc même si évidemment la chaussure va vite grisonner à l'arriver de la pluie.

New Balance Fuelcell Prism - la semelle

Sous le pied, je n'ai pas eu l'occasion de courir sous la pluie. Je ne peux donc pas vous donnée mon avis sur la tenue de la chaussure sur lé pavé humide par exemple. J'ai le souvenir de quelques camarades qui me racontait que les Fuelcell Propel n'étaient pas excessivement performantes dans ces conditions: à voir donc.

Conclusion

La New Balance FuelCell Prism est une chaussure à la frontière des classifications en vigueur: performance ou stabilité. Avec son renfort sous le pied qui rassurera les coureurs souffrant d'une légère pronation, elle est aussi assez efficace pour les sorties à allure rapide, les 10km. Son drop léger (6mm) et la courbure de l'avant de la semelle garantisse une bonne dynamique, le fuellcell joue bien son rôle amorti/rebond et l'avant est assez joueur. Le fit est assez près du pied mais le tissu / knit assez souple compense bien. Assez peu de point faible en réalité. Voir en terme de longévité et l'adhérence sur le pavé humide.