Skechers GoTrail

Un test en forme de découverte

Je suis plein de préjugés. Par exemple je n'aime pas trop les chaussures kalenji parce que j'en ai toujours eu l'image de produits cheaps et que je n'ai pas envie de m'habiller comme tout le monde. Je considère toujours les nouveaux produits Hoka comme intéressants juste parceque j'adore les Hoka Challenger. Et je n'aime pas les Skechers pour leur image de marque: Américain grand public = Beurk.

📷 Skechers GoTrail | Un test en forme de découverte

J'avais évidemment déjà vu passer Skechers Performance dans les réseaux sociaux, et puis un des athlètes de la marque avait gagné le marathon de NewYork (Meb Keflezighi). En me renseignant sur eux, Skechers est une grosse machine marketing outre atlantique qui produit autant de streetwears que d'autres choses.

Les Skechers GoTrail lors d'une sortie de récup après un des trails du Printemps.

Et pourtant, ces Skechers GoTrail font partie de mes plus belles surprises 2017

Je partais donc avec un certain préjugé quant à ces chaussures, puis assez vite j'ai changé d'avis. Une marque peut vous sembler sans intérêt et pour autant avoir un coup de coeur pour un de ses modèles. Je vous laisse découvrir ci-dessous mon avis en vidéo

Les Skechers GoTrail en test vidéo!

La première grosse qualité de cette Skechers GoTrail, ce dont je parle assez peu dans mes tests en général, le prix: à 80€ on est sur un tarif très accessible. Je ne reviendrai pas sur le prix exhorbitant des Salomon SLab Sense 6, mais à 80€ je dirais ici qu'il ne faut pas hésiter.

L'avant du pied est relativement large (attention ici sur la photo, effet grand angle). Sachez aussi que le produit taille un peu grand, prévoyez au moins une taille en dessous, voire peut-être 2/3.

Laçage très classique qui fait le boulot. La languette est rembourrée mais souple.

Ok le prix est léger, mais quid du reste? Et bien les Skechers GoTrail sont, après les Saucony Peregrine 7, mon second coup de coeur de l'année. Elles sont confortables, l'amorti est conséquent sans pour autant en faire une chaussure pataude. Elles chaussent un peu grand mais cela ne grève pas les qualités générales (pensez à prendre 1/2 taille en moins), cela laisse pas mal de place pour les orteils. Le chaussant est très souple comme la chaussure, et malgré tout l'ensemble est relativement dynamique pour une paire de trail.

Crampons efficaces sur terrain meuble ou humide, fait le boulot. Attention peut-être à la longévité.

On voit ici que la chaussure n'est pas pensée pour afronter les sentiers trop caillouteux.

Il faudra faire attention aux terrains trop techniques, car même si je n'ai pas encore eu le temps de les user je pense que la longévité n'est pas le point fort de la chaussure. Elle est surtout destinée aux terrains roulants sans trop de caillasse comme on peut en trouver en région parisienne. La semelle extérieure est cependant assez cramponnée et la chaussure tient plutôt bien sur terrain humide.

Une caractéristique Skechers, le drop assez faible. Ici 4mm

Encore une fois, le drop relativement faible de 4mm devra être pris en compte si vous avez l'habitude des chaussures plus classiques (les mollets travaillent). Mon avis est donc encore une fois propre à mon expérience d'un coureur mediopied. J'aime aussi beaucoup l'amorti bien présent sous les metas, ce n'est pas toujours le cas dans ce monde où seuls les talons semblent amortis.

En conclusion: des chaussures peu chères, confortables, avec un bon amorti, efficaces sur les terrains roulants en forêt. De bonnes runnings adaptées aux sentiers humides en somme.

Partager