Tests des Hoka SpeedGoat

Mes nouvelles favorites?

Les Hoka SpeedGoat remplacent les Rapa Nui dans la gamme trail de la marque. Fer de lance Hoka, les SpeedGoat sont évidemment promises à un bel avenir. Les premières impressions que j'en ai sont qu'elle reprennent les excellentes caractéristiques de la Rapa Nui, en les améliorant. Voici un premier aperçu de la bête.

📷 Tests des Hoka SpeedGoat | Mes nouvelles favorites?

Premières impressions sur les Hoka SpeedGoat

Les Hoka SpeedGoat!

Evolution de la Rapa Nui, la SpeedGoat en reprend les grandes lignes. Elles auraient tout à fait pu en conserver le nom, mais la marque à décidé/préféré jouer sur l'image d'un de ses ambassadeurs : Karl Metzer, légende du trail running outre-atlantique. Enorme marché US oblige, peu importe.

A la différence de quelques autres produits de la marque (Stinson ATR, Mafate Speed), le chaussant est très souple et on les enfile très facilement. C'est un plaisir à mettre aux pieds. Je retrouve évidemment la typologie Hoka, amorti et légereté combinés. Dès les premières foulées j'ai trouvé qu'elles avaient gagné en souplesse mais aussi en dynamique, sans doute du fait du moindre poids. Le mesh est plus léger avec quelques ajourés qui la rendront sans doute plus confortable l'été. Le grip est bien sur au rendez-vous, même s'il faudra attendre les premières pluies pour mesurer sa tenue de sentier sur terrain gras. Un petit regret peut-être, la disparition du passant élastique sur le dessus de la languette où j'ai l'habitude de glisser les lacets.

Les Hoka SpeedGoat dans l'herbe après ma première sortie

Il s'agit bien entendu de premières impressions basées sur une petite sortie de 15km sur terrain varié, j'étais en période d'affutage pour la TDS. Je m'appuie sur ce que je connais des Rapa Nui. Cet article sera progressivement mis à jour au fil du temps lorsque j'aurai un peu stressées ces Hoka SpeedGoat. L'idée était surtout de poster quelques photos et un rapide comparatif visuel avec les Rapa Nui 2.

Caractéristiques de la SpeedGoat

Je vous laisse découvrir les caractéristiques "sur le papier" des SpeedGoat que je reprends ici. Le plus intéressant est évidemment les plusieurs photos prises et présentées plus bas.

  • Profil de semelle incurvé équilibré sous les métas Géométrie. Forme en H pour une stabilité renforcée, ça reste du classique Hoka.
  • Poids : 235 g en taille 7 USW, 275 g en taille 9 USM. C'est léger comparé à d'autres modèles de trail.
  • Tige : Construction SpeedFrame légère sans coutures. Revêtements synthétiques soudés pour le maintien. Sous-couches en microfibre soudées pour le confort
  • Semelle intermédiaire : IMEVA
  • Drop de 5 mm sur un amorti de 28,5 mm au niveau des métas et 33,5 mm au niveau du talon. Ca reste très proche de la Rapa Nui 2s qui propose respectivement 29 et 34mm.
  • Semelle externe : Vibram® MegaGrip 4 mm. Rainures souples pour la stabilité.
  • Laçage : Lacets classiques.
  • Semelle interne : OrthoLite thermoformé 3 mm.

Vue avant

Vue arrière

Vue intérieure

Abandon définitif des laçage rapides, on a de vrais lacets. La languette reste comparable à la Rapa Nui.

Talon

Semelle Vibram. On notera que la scuplture est différente. Je me demande en particulier la raison de ce trou sous le talon... sans doute responsable du gain en souplesse

Bonne nouvelle, les semelles évoluent. C'était un des points faibles des Hoka (tendance à glisser dans la chaussure) nous verrons ce que ça donne.

Mes Rapa Nui ont un peu vécu. Il s'agit du modèle 2, pas les 2S équipées de semelles Vibram mais le modèle précédent. J'ai quand même pensé que l'exercice pouvait être intéressant en prenant quelques photos comparées avec la SpeedGoat.

D'autres tests de la SpeedGoat

Pas trop de choses encore pour l'instant, sauf le retour de Johan sur sa dose de trail. J'attends aussi l'avis de Fabrice qui ne manquera pas de faire un retour sur RunOnline.

Quelques autres présentations de la SpeedGoat dont la mienne, mais généralement tirées du communiqué de presse officiel : lepape-info, u-run.fr,geekandrun.com, runners.fr.

MAJ 14/12/2015

Je reviens sur cet article après quelques mois d'utilisation de la SpeedGoat. L'automne arrivant j'ai pu tester la chaussures sur terrain gras, avec la question évidente: Que vaut cette Hoka dans la boue sachant que les congénères de la marques ne sont pas particulièrement efficace sur ce terrain. Et bien cette hoka est bluffante. Evidemment lorsque c'est très boueux au point de recouvrir la chaussure je ne connais pas de produit efficace, mais si on parle de terrain gras glissant les crampons vibram sont très performants. On entend même la semelle coller au terrain avec un bruit presque caractéristique de ventouse. Je pense que l'EVA sous-jacent participe au phénomène. Donc en gros voilà, la Hoka SpeedGoat accroche sur terrain gras.

Autre point: le confort

Là dessus je suis finalement un peu déçu malgré les premières bonnes impressions. Je ne parle pas de l'amorti (qui est excellent comme toujours chez Hoka), mais plutôt du chaussant. Le serrage n'est pas du tout optimal et même en souquant comme un marin breton on a cette impression que le pied est mal tenu, en haut surtout. Ensuite le chaussant est relativement étroit et j'ai eu quelques petites ampoules latérales alors que normalement ça ne m'arrive pas.

De nouveaux tests et retours d'expérience ont depuis été publiés ches mes camarades blogueurs. Ainsi :

Partager